A la découverte d’une artiste talentueuse mais discrète

Adjaratou Ouedraogo communément appelée “Adja” est une artiste peintre, sculpteuse de granite et réalisatrice de films d’animation. Plus connu à l’extérieur qu’au Burkina, l’enfant du terroir de retour au Burkina pour un bout de temps présente ses tableaux du 27 mai au 8 juillet 2017 à la villa Yirisuma juste à côté de la clinique philadelphie. Nous y avons fait un tour pour rencontrer l’artiste.

Fasoactu: Veuillez vous présenter s’il vous plait

A O: Je me nomme Adjaratou Ouedraogo, mais on m’appelle communnément « Adja » depuis ma petite enfance. Je suis artiste peintre, sculpteuse de granite et réalisatrice de films d’animation.

FA: Depuis combien de temps êtes vous artiste peintre?

AO : Dès l’âge de 7 ans j’ai commencé à faire de petits dessins, à griffonner et avec le temps j’ai commencé à peintre naturellement parce que je me sens bien quand je peins.

FA: Etes vous passée par une école d’art plastique ?

AO: Pas du tout. Je suis autodidacte. En réalité entre la peinture et moi c’est le grand amour. Je dirais qu’à priori il n’était pas dans mes intentions de peindre pour vendre. Lorsque j’étais enfant, j’ étais dans  la solitude. Mais le dessin est devenu comme une thérapie pour moi. Vous savez j’ai été séparée de ma mère dès  l’âge de 6 ans, c’était difficile à supporter et j’ai surmonté tout cela grâce au dessin. Je dessinais beaucoup et je cachais même mes dessins pour qu’on ne les voit pas, parce que ceux-ci représentent ma vie, mon intimité. Je dessine avec passion.

FA: Sans fausse modestie nous avons par devers nos yeux une belle exposition de tableaux magnifiquement peints, pouvez vous nous expliquer l’émotion principal qui vous a guidé?

AO: L’ensemble de ces peintures que vous voyez, c’est l’expression  de mes expériences joyeuses comme tristes. Je n’aime pas trop parler, mais j’aime beaucoup m’exprimer à travers la peinture. Je m’inspire beaucoup de ce qui m’entoure et de ce qui est à l’intérieur de moi. Plus je peins plus je me sens tranquille.

FA: Combien d’oeuvres exposez vous?

AO: Une Trentaine en tout.

FA: Vous arrivez à vendre vos toiles comme vous le souhaitez?

A O: En réalité j’expose plus à l’extérieur qu’au Burkina. Chaque année j’expose 4 à 5 fois. Les personnes qui achètent mes tableaux ressentent aussi une certaine émotion à travers mes toiles. Moi je ne peins pas pour la beauté mais pour m’exprimer, pour me sentir, certainement que ce préalable donne une certaine originalité à mes oeuvres.

FA: Le plus souvent vous êtes à l’extérieur, avez vous un projet particulier que vous souhaiterez développer au Pays?

AO: Mon plus grand souhait est de créer une école pour former les jeunes filles et les enfants de la rue. Si Dieu le veut bien je réaliserais ce projet tôt ou tard.

FA: Qu’avez vous à ajouter?

AO: Je vous remercie de m’avoir offert  l’occasion de m’exprimer. J’invite les uns et les autres à faire un tour à la villa  Yirisuma pour visiter mes oeuvres. Pour mon mot de la fin je ne peux que souhaiter le meilleur pour mon pays. Je souhaite l’entente et l’union entre les fils et filles du Burkina afin qu’ensemble nous puissions développer ce Pays qui nous est tous cher.

2 Comments on "A la découverte d’une artiste talentueuse mais discrète"

  1. Merci à Faso actu pour cette visibilité et le soutien.Adja

  2. bon courage cher artiste!

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

7 + 3 =