Hadj 2017 : Salif Tiendrebeogo un encadreur hors pair

 Convoyer des pélerins pour l’accomplissement du 5eme pilier en terre sainte n’est pas chose aisée. Les encadreurs issus des différentes agences de voyage qui ont la mission d’accompagner les pélerins malgré les différentes appréhensions et la fatigue font du mieux qu’ils peuvent pour permettre à tous les pélerins d’accomplir normalement le Hadj. Sur place en Arabie Saoudite nous avons approché l’encadreur de Talbya Salif Tiendrebeogo avec qui nous avons échangé. Cette agence compte 35 encadreurs expérimentés.
Visible avec son gilet à l’éfigie de l’agence Talbya, Salif TIENDREBEOGO à chaque fois un calepin ou une feuille, où il note le nom des pelerins pour procéder à une vérification. Avant, pendant l’embarquement et même dans les airs en plein vol, il est toujours vigilant et se rassure toujours que tous les pélerins qui sont sous sa responsabilité sont présents et en bonne santé.
“Avec plusieurs personnes qui viennent d’horizons diverses il faut toujours être vigilant et disposé à tout moment”, explique M. Tiendrebeogo. Les agences de voyages ont commencé à convoyer les pélerins à Médine depuis Ouagadougou et ce, depuis la date du 14 aôut 2017. Dans ce cadre, l’agence Talbya en collaboration avec le groupe Al nasr a convoyé ses pelerins le 17 août 2017 et le 20 août certains pelerins ont été convoyés par l’agence talbya sous la supervision de monsieur TIENDREBEOGO en passant par Addid abeba et JEDA pour atterir à Médine.Trois vols, trois atterrissages et trois avions différents ont donné plus à decouvrir au groupe convoyé par Monsieur TIENDREBEOGO. Ce dernier n’est pas à son premier voyage en Arabie Saoudite. “ Moi mon premier pélerinage date de 1982 quand j’étais étudiant en Egypte. J’ai été ici au mois de shabanne, je suis venu par bateau depuis l’Égypte j’ai jeûné le mois de ramadan à la mecque ici, à la fin je suis resté jusqu’à la période du Hadj pour faire le pèlerinage, c’est un mois après le pèlerinage que je suis retourné en Egypte pour continuer mes études en agriculture”.
Pour ce qui est de ce pélerinage, M. TIENDREBEOGO explique les différents sites à parcourir à l’étape de Medine. « A Medine dès l’atterrissage le pèlerin se rend à l’hôtel , c’est la ziyara ou visite qu’on fait à médine, la ziyara consiste à convoyer les pélerins ils vont visiter la tombe des martyrs où y a Amsa l’oncle du prophète, visiter la Mosquée​ de Koba ,prier 2 raka à Medine. Ils vont entrer dans la raoudaa faire 2 rakars et visiter la tombe du prophète et son successeur Aboubacar SiDIKI ensuite y a Oumar, à la sortie visiter les cimetieres de baki. Nos pèlerins sont logés à côté de la mosquée​ de médine où est enterré le Prophète pour permettre à nos pélerins de profiter au maximum de leur présence à Medine parce que une seule prière dans cette mosquée vaut milles prières dans les mosquées ordinaires, » explique l’encadreur.
Le reste des pélerins en provenance du Burkina est attendu à Médine avant le 25 août 2017.

 

2 Comments on "Hadj 2017 : Salif Tiendrebeogo un encadreur hors pair"

  1. L’année passé en tout cas je ne sais pas ce qui n’a pas marché mais on n’a pas eu droit à ses soins si appréciés cette année.

  2. As salam alaykoum el Hadj Daoud. Merci pour ce témoignage. Le koro SALIF est un battant qui maîtrise à la perfection les rouages de l’administration du Hadj et la mentalité des Saoudiens.

    Tout de même, dites nous un mot sur les conditions pas des meilleures de séjour des pèlerins burkinabè à Mina. Bon Hadj

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × trois =