ACTUALITE : Le CFOP appelle à la vigilance du gouvernement pour éviter le coronavirus

 

Ce mardi 11 février 2020, s’est tenu le point de presse hebdomadaire du CFOP, animé par Yumanli Lompo, Président du PNDS et Alphonse-Marie Ouedraogo, président de l’URD/MS. Les sujets qui ont prévalu à la tenue de cette conférence de presse sont entre autres, les élections de novembre 2020, le coronavirus, les cérémonies pompeuses de lancements de travaux.

L’Opposition politique burkinabè se réjouit du lancement de la révision des listes électorales en vue des élections couplées du 22 novembre 2020, et invite l’ensemble des citoyens burkinabè ayant 18 ans ou plus, à s’inscrire sur le fichier électoral pour pouvoir voter le changement, le 22 novembre 2020.

A en croire Yumanli Lompo , président de PNDS, la marche vers le changement est irréversible. « Toutes les chances sont du côté de l’Opposition. Roch Kaboré sera éliminé dès le premier tour à cause de gestion calamiteuse », a-t-il déclaré.

Méfiante quant à la demande de la CENI qui consiste à prendre un décret autorisant les jeunes âgés de 17 ans à s’enrôler pour pouvoir voter à partir des municipales de 2021, l’Opposition affirme qu’elle sera plus vigilante pour que cette initiative n’ouvre pas les portes à des manipulations.

Éviter l’apparition du coronavirus au Burkina Faso

Depuis quelques temps, la Chine continentale est confrontée à un nouveau virus appelé le coronavirus qui a occasionné plusieurs morts. Cette épidémie tend à se répandre dans d’autres pays. C’est pourquoi l’Opposition a demandé que tout soit mis en œuvre par le gouvernement, pour éviter l’apparition de ce virus au Burkina Faso.

Un autre point qui a été évoqué lors de cette conférence, c’est le lancement des travaux de l’Avenue de l’Insurrection Populaire, au quartier Sarfalao de Bobo-Dioulasso le jeudi 06 février dernier. Pour les conférenciers du jour, même si le bitumage de la voie est une bonne chose, ce qui pose problème, ce sont les moyens déployés pour qu’une parterre de ministres y assiste, alors que le maire de Bobo-Dioulasso aurait pu présider la cérémonie. Pour Yumanli Lompo, ceci était juste un moyen pour battre campagne. « Il faut que, par décence et en égard à la situation sécuritaire actuelle, le gouvernement arrête la dilapidation des maigres ressources publiques » a-t-il laissé entendre.

Soyez le premier à commenter sur "ACTUALITE : Le CFOP appelle à la vigilance du gouvernement pour éviter le coronavirus"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × 3 =