Société Windiga-énergies renouvelables : Bientôt une centrale solaire privée au Burkina

 

La Société Windiga Energie, en partenariat avec l’Etat burkinabè, veut promouvoir le domaine des énergies renouvelables. Elle a initié un projet “d’électrification rurale”, d’où le lancement des travaux de construction d’une centrale solaire de 20 MW à Zina, localité située dans la commune rurale de Kona à quelques kilomètres de Dédougou. Le premier ministre Paul Kaba Thiéba, le ministre de l’énergie des mines et des carrières, plusieurs personnalités et la population locale ont assisté cette cérémonie le lundi 01 août 2016 dans la commune de Kona.

IMG_20160801_115755

L’Etat burkinabè est résolumment engagé dans la diversification de ses sources d’approvisionnement en énergie. Après le lancement de la centrale solaire de Zagtouli, c’est au tour de celle de Zina. A la différence de Zagtouli, la centrale solaire de Zina s’appuit sur un partenariat public-privé. Premier du genre dans le domaine des énergies renouvelables, ce partenariat entre l’Etat et la société va permettre de diversifier les sources d’énergies en vue de faire face aux risques de la flambée des cours des combustibles fossiles et augmenter la capacité nationale de production d’électricité par la mise en place de centrales de production d’électricité afin d’assurer un approvissionnement adéquat et à moindre coût pour le Burkina. Le lancement des travaux de construction de la centrale solaire de 20 MW à Zina rentre donc dans le cadre de ces objectifs.

IMG_20160801_110056Pour le Président Directeur Général de la société Windiga Energie S.A, Benoît La Salle, c’est “ le début d’une nouvelle vision dans le secteur électrique”. Pour ce grand ami du Burkina, qui est aussi à l’origine de la création de la mine Sémafo, Windiga S.A est une émanation de l’esprit RSE au sein de la mine. Pour ce dernier le tout n’est pas de créer des opportunités d’affaires, l’aspect humain doit être aussi pris en compte et c’est pourquoi la fondation Semafo a été crée en son temps.

Aujourd’hui, il est question de la construction d’une centrale solaire à Zina. Ce projet va coûter 24 270 000 000 FCFA et “ va occuper l’équivalent de 6 terrains de foot”, a confié Benoît Lasalle. Il est financé par un groupement de bailleurs de fonds que sont la société financière internationale (SFI) et Emerging Africa Infrastrucutre Fund (EAIF). Les constructions sont prévues pour durer 14 mois maximum. Pour les partenaires techniques on a la Sonabel et Bouygues energies. La société Windiga Energie est aussi en partenariat avec Cowater Inc et le fonds de développement de l’Electrification dans le cadre de l’exploitation de la centrale solaire. Grand ami de Benoit La Salle, le Dr Elie Ouedraogo est aussi l’un des promoteurs du projet. Il a félicité le gouvernement pour son engagement.

IMG_20160801_115649Avec la construction de la centrale de Zani de 20 Mw, extensible à 30 Mw, le Burkina veut donc se lancer dans une approche de filière solaire portée par le privé. Le ministre de l’énergie lors de son discours s’est même voulu explicite. “Le gouvernement a fait l’option claire d’une transition énergétique vers les énergies renouvelables”. Celui-ci veut atteindre un taux de 80% de couverture à l’horizon 2020. Les 20 MW de puissance que va générer la centrale de Zina, viendra donc accroître l’offre électrique. Cette électricité sera exlusivement vendue à la Sonabel et “au bout de 25 ans d’exploitation, la centrale sera vendue à la Sonabel pour un franc symbolique” a précisé le ministre.

IMG_20160801_104746En plus de fournir de l’électricité à moindre coût, cette unité de production d’énergie solaire va contribuer selon Alpha Omar Dissa au transfert de technologie, à la stabilisation du prix de vente de l’électricité, au respect de l’environnement, à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Ce projet “ d’électrification rurale” bénéficira aussi à la population locale. Dans les communes de Bana et Kona, 20 000 habitants, 13 écoles et 40 centres de santé vont bénéficer de l’électricité.

Satisfait de l’initiative, le premier ministre a souhaité que d’autres projets de ce genre puissent se réaliser afin que les populations aient de l’électricité à moindre coût.

Soyez le premier à commenter sur "Société Windiga-énergies renouvelables : Bientôt une centrale solaire privée au Burkina"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × 3 =