Programme alimentaire mondial : Le PAM remercie l’union européenne pour son soutien aux réfugiés maliens au Burkina Faso

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) au Burkina Faso salue la contribution de cinq cent mille (500 000) euros, octroyée par la Direction Générale de la Protection Civile et des Opérations d’Aide Humanitaire Européennes (ECHO) de la Commission Européenne qui a permis d’apporter en 2018 une assistance alimentaire aux réfugiés maliens les plus vulnérables.

« Le PAM est reconnaissant à l’Union Européenne pour cette nouvelle contribution qui a été reçue à un moment très critique de l’année », a déclaré David James Bulman, Directeur Pays et Représentant du PAM au Burkina Faso. « ECHO est l’un des principaux partenaires qui soutient régulièrement l’assistance aux réfugiés maliens au Burkina Faso. »

Chaque mois, le PAM distribue aux réfugiés des rations composées de vivres (riz, haricots et huile végétale) et de cash. Les femmes enceintes et allaitantes vulnérables ainsi que les enfants de moins de cinq ans reçoivent en plus de la farine enrichie à haute valeur nutritive, contribuant à la prévention contre toutes les formes de malnutrition.

Grâce à la contribution d’ECHO, les ménages de réfugiés les plus vulnérables ont pu recevoir deux mois d’assistance alimentaire sous forme de transferts monétaires en espèces.

En raison de la situation sécuritaire qui prévaut toujours au nord du Mali, le Burkina Faso accueille actuellement plus de 24 500 réfugiés maliens, dont la moitié sont des femmes, et qui résident pour la plupart dans les camps officiels de Goudebou (province du Séno) et de Mentao (province du Soum), dans la région du Sahel et à proximité. La majorité des réfugiés dans les camps dépendent de l’assistance humanitaire pour subvenir à leurs besoins primaires.

« Les contributions que nous recevons des divers partenaires se complètent », a précisé M. Bulman. « C’est ce qui permet au PAM d’apporter des rations régulières de vivres et de cash. A défaut, le PAM est contraint de réduire les rations, ce qui a été le cas aux mois de janvier et février 2018 ».

Le PAM poursuit ses efforts de mobilisation de fonds au profit des ménages de réfugiés maliens qui éprouvent le plus de difficultés à subvenir à leurs besoins alimentaires et à ceux de leur famille. De nouvelles contributions sont nécessaires pour éviter que les rations alimentaires ne soient réduites sur les prochains mois.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, ce sont des vies sauvées dans l’urgence et des vies transformées par le développement durable. Au Programme alimentaire mondial, nous intervenons dans plus de 80 pays pour nourrir les millions d’hommes et de femmes touché(e)s par les conflits et les catastrophes, et pour jeter les bases d’un avenir meilleur.

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media @wfp_fr

Pour en savoir plus contactez :

Esther Ouoba, WFP/Ouagadougou, +226 25 30 60 77, Mob. +226 75 12 86 56

Soyez le premier à commenter sur "Programme alimentaire mondial : Le PAM remercie l’union européenne pour son soutien aux réfugiés maliens au Burkina Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × un =