Lutte contre le terrorisme: la Police Nationale met un terme au parcours d’un combattant terroriste

 

La police nationale du Burkina Faso, par un communiqué, a annoncé la mise aux arrêts de l’un des terroristes ayant pris part à l’enlèvement, le 22 novembre 2019, d’une équipe technique de la société Huawei à Sidéradougou, dans la région des Cascades. Lisez plutôt ce communiqué !

« Le 22 novembre 2019, une équipe technique de la société Huawei faisait l’objet d’un enlèvement par des individus armés à Sidéradougou, dans la région des Cascades.

Quarante-huit (48) heures après cet enlèvement, l’action conjuguée des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), combinée à la collaboration citoyenne des populations, avait permis à la Police Nationale de retrouver les otages et de les exfiltrer sur Ouagadougou par voie aérienne.

Deux (02) mois après les faits, l’un des terroristes, ayant pris part à l’enlèvement des membres de ladite équipe, vient d’être mis aux arrêts par les services de la Police Nationale.

Membre d’une cellule du Front de Libération du Macina (FLM) et de nationalité burkinabè, le mis en cause a été intercepté à Galgouli, dans la province du Poni, avec trois (03) autres combattants terroristes. »

Soyez le premier à commenter sur "Lutte contre le terrorisme: la Police Nationale met un terme au parcours d’un combattant terroriste"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

8 + quatre =