La mort du canadien Kirk Woodman : une enquête est ouverte, selon le Gouvernement, pour punir les coupables

Kirk Woodman, un canadien enlevé par des individus non identifiés dans la Région du Sahel, a été retrouvé sans vie le 16 janvier 2019. A travers un communiqué, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération exprime les sentiments de grande tristesse du Gouvernement face à ce drame.

 » C’est avec une vive émotion et une grande tristesse que nous avons appris la mort du canadien Kirk Woodman, enlevé par des individus non identifiés dans la nuit du 15 au 16 janvier 2019, à la base vie de la société de prospection minière Productive Discovery dans le village de Tiabangou, commune de Mansila, province du Yagha, dans la Région du Sahel.
Le corps qui a été retrouvé sans vie le 16 janvier 2019 aux environs de 15 heures dans la localité de Beiga- Salmoussi, département de Gorom Gorom a été identifié par les proches collaborateurs de Kurk Woodman.

Le Gouvernement du Burkina condamne avec la dernière énergie ce lâche assassinat et rassure qu’une enquête est ouverte et toutes les mesures seront prises pour retrouver et punir les coupables.
Le Gouvernement partage la douleur de la famille, des proches et du gouvernement canadien et leur présente ses condoléances les plus attristées  » .

Alpha Barry
Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération

Soyez le premier à commenter sur "La mort du canadien Kirk Woodman : une enquête est ouverte, selon le Gouvernement, pour punir les coupables"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × cinq =