Droits de reproduction par reprographie : Les journalistes et éditeurs de presse écrite pourront passer à la caisse en août

 

LES DROITS DE REPRODUCTION PAR REPROGRAPHIE –
Les journalistes et éditeurs de presse écrite pourront passer à la caisse en août.

Il convient de noter que le BBDA a entamé la gestion des droits de reproduction par reprographie depuis 2010. A ce jour, seuls les auteurs et éditeurs de livre sont bénéficiaires de ces types de droits. Cependant, suivant son plan stratégique de développement 2017 – 2020, le garant du droit d’auteur au Burkina Faso entend rémunérer, à partir de fin août 2020, les auteurs et éditeurs de presse écrite.

Cette initiative du BBDA est encadrée par la loi N°048/AN du 12 novembre 2019 portant protection de la propriété littéraire et artistique ainsi que les règles professionnelles de la Fédération Internationale des Organismes gérant les droits de Reproduction par Reprographie (IFRRO). Pour mieux réussir le paiement des droits aux auteurs et éditeurs de presse écrite, ceux-ci devront au préalable s’affiler au BBDA.

D’ailleurs, c’est pour communiquer les conditions d’adhésion au BBDA et démontrer l’intérêt d’être membre de la structure, que le BBDA convie les patrons de presse écrite à une importante rencontre d’échanges demain mardi, à partir de 9h00, au Centre de Presse Norbert ZONGO. A cette occasion, il sera également communiquer aux participants les types d’articles de presse pouvant générer des droits ainsi que les techniques de répartition des droits au profits des auteurs et éditeurs de presse écrite.

Cellule communication & plaidoyer / BBDA

Soyez le premier à commenter sur "Droits de reproduction par reprographie : Les journalistes et éditeurs de presse écrite pourront passer à la caisse en août"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux + 6 =