Décès de 36 burkinabè à Sanmatenga : un deuil national de 48h décrété

 

Suite à une attaque terroriste, le Gouvernement burkinabè a appris avec consternation et indignation, la mort de trente-six (36) burkinabè dans la province du Sanmatenga.

Face à cette situation qui attriste tout le peuple burkinabè, un deuil national de 48 heures a été décrété sur toute l’étendue du territoire national, allant de ce mercredi 22 janvier 00h au jeudi 23 janvier à 24h. Les réjouissances populaires, les manifestations à caractère récréatif sont interdites, et les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics et dans les représentations du Burkina Faso à l’étranger.

En rappel, « un groupe terroriste a fait irruption, le lundi 20 janvier 2020, dans le marché de NAGRAOGO, y a abattu 32 concitoyens, brulé le marché et dans son repli, a abattu 4 autres au niveau du village de Alamou. Cette attaque a également fait trois (03) blessés » , peut-on lire dans un communiqué du Gouvernement, présentant ses condoléances aux familles éplorées et souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Il a également appelé, dans ledit communiqué, à une franche collaboration des populations avec les Forces de défense et de sécurité, et au renforcement de la solidarité entre burkinabè.

 

Soyez le premier à commenter sur "Décès de 36 burkinabè à Sanmatenga : un deuil national de 48h décrété"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze + 12 =