Zéphirin DIABRÉ : MON DROIT DE RÉPONSE À M. BRUNO JAFFRÉ

 

Je lis sur le site de Radio Omega cette déclaration de Bruno JAFFRE me concernant: « S’il prend ce pays, il fera appel au FMI et autres » . Ignorance ou malhonnêteté intellectuelle? Je m’interroge.

Notre pays a adhéré au FMI le 02 Mai 1963. Vous avez bien lu: 1963. Je n’avais pas encore 04 ans. Donc, en quoi c’est mon accession au pouvoir qui va amener le FMI au Burkina ? Depuis 1963, le FMI a un bureau au Burkina, et donne son argent au Burkina qui l’accepte volontiers. Son représentant actuel se nomme M. Guy JENKINSON. Il est joignable au 50 33 53 23. Donc, le Burkina n’a pas attendu que je sois au pouvoir pour que le FMI soit là!

Le fameux Programme d’ajustement avec le FMI, le PAS, a qui M. JAFFRÉ et ses amis dits de gauche attribuent les malheurs de l’Afrique, a été conclu avec le Burkina Faso en 1991. A l’époque, j’étais cadre supérieur à la Brakina. Mais ce PAS a été signé par un certain Roch Marc Christian KABORE en sa qualité de Ministre d’Etat, chargé de la coordination de l’action gouvernementale, donc une sorte de Premier ministre. Il se dit social-democrate.

Le 12 Mars 2019, le Premier ministre DABIRE a reçu en audience M. JENKINSON pour échanger sur le programme du FMI. Dans le gouvernement que dirige M. DABIRE, figurent des ministres sankaristes, héritiers politiques du même Thomas SANKARA dont M. JAFFRE est un des biographes et admirateurs. Je n’ai jamais entendu ces sankaristes demander le départ du FMI de notre pays et la fermeture de ses bureaux. Du reste, quand Thomas SANKARA a pris le pouvoir en 1983, le FMI était dans notre pays depuis déjà 20 ans. SANKARA, à ma connaissance, n’a pas fermé les bureaux du FMI et n’a pas décidé de retirer le pays du FMI.

Depuis 1983, c’est la Gauche qui gère ce pays. Elle a appliqué à la lettre les prescriptions du FMI. En quoi cela est-il la faute des libéraux que nous sommes?

M. JAFFRE, les Burkinabè n’ont pas besoin d’attendre que j’arrive au pouvoir pour voir le FMI. Vos amis de la Gauche l’ont déjà invité et s’en accommodent parfaitement.

Une des choses que mes mentors libéraux de Harvard m’ont appris, c’est qu’il faut toujours bien se documenter avant d’écrire! Je vous passe le conseil!

Zéphirin DIABRÉ

Soyez le premier à commenter sur "Zéphirin DIABRÉ : MON DROIT DE RÉPONSE À M. BRUNO JAFFRÉ"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 + douze =