Worship : un projet lancé pour préserver les instruments traditionnels de musique

Un projet a été lancé dimanche 13 mai 2018 à Ouagadougou dans l’après-midi. Il s’agit du projet Worship, qui a pour ambition de valoriser et préserver les instruments de musique locaux. Lesdits instruments sont en voie de disparition au Burkina Faso, selon le promoteur.

«Ce projet consiste à mettre en valeur les éléments musicaux du terroir», a déclaré le promoteur du projet, Jean-Camille Zida Baoui. Selon lui, nombreux citadins méconnaissent les instruments traditionnels de musique.

A l’occasion du lancement de son projet, M. Zida a indiqué que l’église utilise certains instruments locaux de musique tels les membranophones, les cordon-phones,  les tam-tams et bien d’autres pour adorer et louer Dieu pendant ses cultes au rythme de ceux-ci. De son avis, le pays compte plus d’une soixantaine d’ethnie avec une diversité d’instruments musicaux traditionnels.

En effet, le promoteur de ce projet a déploré la disparition de ces instruments d’où l’urgence pour sa structure de les répertorier, les valoriser et les préserver. «On retrouve ces instruments dans les villages les plus reculés du pays et nous voulons que l’église apporte sa touche dans la conservation du patrimoine culturel», a-t-il  soutenu.

A en croire Jean-Camille Ziba Baoui, il faut sauver le riche patrimoine culturel de ce pays à travers les différents groupes ethniques par la promotion de ces instruments de musiques. «Notre objectif est de lever un coin de voile par la préservation de notre culture», a conclu le promoteur de ce projet.

Soyez le premier à commenter sur "Worship : un projet lancé pour préserver les instruments traditionnels de musique"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 + 17 =