Université Ouaga II : Christophe Dabiré constate l’avancement des travaux de construction

 

Le Premier ministre, Christophe Dabiré a visité ce jeudi, le site de l’université Ouaga II en plein chantier. En effet, il a été une occasion pour le Chef du gouvernement burkinabè, de constater l’état d’avancement des travaux de construction.

En compagnie du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga, le Premier ministre s’est rendu ce jeudi 10 octobre 2019 sur le site de l’Université Ouaga II, situé à la sortie Est de la ville Ouagadougou.

En effet, on y constate des infrastructures en phase de finition, même si d’autres sont déjà prêtes. Le projet de construction de l’Université Ouaga II, est divisé en deux lots dont le montant du lot n°1 s’élève à 6 515 508 577 FCFA et celui du lot n°2 est de 5 605 665 142 FCFA. Le lot n°1 est entrepris par le Groupement ALQASABI/SUZY CONSTRUCTION, tandis que les travaux du second lot reviennent à une entreprise togolaise, CGC TOGO. Ce projet dont le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (MESRSI) est le maître d’ouvrage, est financé par l’Etat burkinabè, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID).

Le Premier ministre, Christophe Dabiré a tout d’abord rappelé que le mois d’octobre de chaque année est consacré à la rentrée scolaire et universitaire dans les différents pays, y compris le Burkina Faso. « Et en venant visiter les installations de l’Université Ouaga II, c’est une manière pour moi de saluer les efforts qui sont faits par la communauté scientifique de notre notre pays » , a laissé entendre le Chef du gouvernement, sans oublier toute les autres communautés concernées.

A écouter le Premier ministre, le développement universitaire est l’un des principaux axes du programme du président du Faso et « les réalisations qui sont entrain d’être faites au niveau de Ouaga II, ont pour objectif de faire en sorte que l’on décongestionne l’Université Joseph Ki Zerbo à Ouagadougou » . A l’en croire, Ouaga II a près de 20 000 étudiants aujourd’hui et « ces 20 000 étudiants sont dispersés à travers le ville de Ouagadougou dans différentes salles au SIAO, à l’Université Joseph Ki Zerbo, etc » . C’est pourquoi la construction de cette université a débuté depuis 2018 pour réunir ces étudiants de façon conviviale autour de leur communauté universitaire.

Christophe Dabiré a saisi l’occasion pour saluer les communes de Loumbila et de Saaba « qui ont bien accepté de nous donner cet espace pour qu’on puisse réaliser ces différentes infrastructures » . Le Chef du gouvernement est surpris de constater qu’en espace d’une année, il y a toutes ces infrastructures qui ont été réalisées et qui vont être bientôt inaugurées, selon lui. « Ce qui veut dire que Ouaga II sera bientôt opérationnelle et on pourra commencer à déménager progressivement l’ensemble des étudiants de cette université vers le nouveau site » , a-t-il soutenu et de préciser que « le chef de l’Etat a décidé de faire en sorte que chacune des régions puisse avoir son université » .

Tout en félicitant le ministre Alkassoum Maïga qui est à la tâche pour que cette université puisse rapidement achever, le Chef du gouvernement lui a dit qu’il tient « à ce que toutes les conditions soient réunies lorsque l’on va commencer à déménager les étudiants sur le nouveau site. Il faut que la sécurité et les conditions sociales soient assurées » de manière à protéger ces étudiants qui vont y venir.

Quant au Pr Adjima THIOMBIANO président de l’Université Ouaga II, la première des choses, « c’est vraiment un motif de satisfaction que le gouvernement au plus haut sommet, accorde une certaine importance à la construction de cette université » . Pour lui, cette visite du Premier ministre est réconfortante sur tous les plans. Il a fait savoir que des infrastructures y sont totalement achevées et réceptionnées, d’autres en voie d’achèvement, et certaines en phase d’avancée de construction.

En terme d’infrastructures pédagogiques, il y a 10 000 places assises qui sont quasiment prêtes, même s’il reste encore des travaux de réfection qui pourront augmenter ce nombre à environ 12 000 places. En terme d’infrastructures sociales, il y a une cité de 408 lits, qui est entièrement prête et presqu’équipée, selon monsieur Thiombiano. « On espère que d’ici le mois de décembre en terme de cité, on aura globalement 2 000 lits disponibles pour les étudiants » , a-t-il soutenu, sans oublier le restaurant de 700 places entièrement presqu’équipé et un autre de 600 places en voie d’achèvement. Il a tenu à rassurer l’opinion publique qu’il n’y a plus de chevauchement sur le site de Ouaga II en terme de dédommagement. « La superficie est stabilisée à 1890 ha » , a-t-il indiqué en précisant que l’équipe a dégagé 364 ha pour reloger les populations affectées. Il reste maintenant le processus d’indemnisation en cours.

En rappel, l’Université Ouaga II s’est construite à partir de deux Unités de formation et recherche (UFR), à savoir l’UFR Sciences Économiques et de Gestion (UFR/SEG) et l’UFR Sciences juridiques et politiques (UFR/SJP). Les travaux d’ouvrage qui seront réalisés sur ce site sont entre autres, les bâtiments administratifs, un bloc pédagogique, la cité universitaire, le restaurant, un foyer, un centre multimédia, des voiries, sans oublier le centre médical de l’université.

Il faut noter qu’à la fin de la visite du chantier, le Premier ministre a procédé à la plantation d’un arbre dans l’enceinte de l’université.

Soyez le premier à commenter sur "Université Ouaga II : Christophe Dabiré constate l’avancement des travaux de construction"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 2 =