Université Ouaga I : un colloque en l’honneur du professeur de mathématiques, Pr Hamidou Touré

Ce lundi 5 novembre 2018 s’est ouvert le colloque en l’honneur du Pr Hamidou Touré. Cette cérémonie qui est une tradition chez les mathématiciens, a permis de rendre hommage à ce professeur de mathématiques à travers un colloque sur le thème « Équation aux dérivées partielles et applications » qui se tient du 5 au 9 novembre 2018 à l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki ZERBO.

Humble, rigoureux dans le travail, modeste…, sont les différentes valeurs qui décrivent le Pr Hamidou Touré, selon ses collaborateurs, ses collègues, les membres du gouvernement, sa famille… Par un parcours sans faille, il entre à l’Université de Ouagadougou comme enseignant chercheur en 1982. Titulaire de 3 thèses dans le domaine des mathématiques, il s’est battu pour l’ouverture du 3e cycle en mathématiques, l’instauration du système LMD et a occupé plusieurs fonctions dans le monde universitaire. Il a eu à former plusieurs étudiants qui sont maintenant des cadres, des enseignants chercheurs… Ce colloque qui est un cadre d’échange, de partage de résultats scientifiques, a rassemblé de nombreuses personnalités venues de plusieurs pays et des autorités burkinabè présentes à cette cérémonie d’ouverture pour traduire leur reconnaissance au Pr Hamidou Touré.

Pr Stanislas Ouaro

« Dans la tradition, chez les mathématiciens en général, on a l’habitude de célébrer et honorer des grands professeurs, des grands chercheurs qui ont contribué significativement au développement des mathématiques, à la formation de la relève », explique le ministre de l’enseignement national et de l’alphabétisation, président du comité d’organisation, Pr Stanislas Ouaro. « La tradition veut que ça se fasse, lorsque cette personne célèbre atteint ses 60 ans et on devrait le faire depuis un certain moment mais on n’a pas pu. On a trouvé le bon moment qui est à sa 64e année pour pouvoir l’honorer, le montrer à la face du monde et magnifier tout ce qu’il a fait comme contribution dans le domaine de la science et des mathématiques en particulier. Dans la formation de la jeunesse, il a vraiment contribué », renchérit-il.  Selon le Pr Ouaro, ancien étudiant du Pr Touré, « Ce colloque est dédié à son honneur. C’est aussi une façon pour nous de présenter l’immensité de son travail et beaucoup de chercheurs sont invités. Il y a eu des gens qui sont venus de la Suède, Belgique, Angleterre, Maroc, Côte d’Ivoire, Sénégal pour traduire leur reconnaissance à l’immensité du travail qui est fait. C’est aussi une occasion pour nous d’encourager la jeune génération que nous sommes, à persévérer dans l’ardeur au travail, à persévérer dans la qualité du travail pour que cette discipline se perpétue et qu’on puisse participer au développement de la science dans nos pays respectifs », ajoute-t-il.

Premier ministre, Paul Kaba Thièba

Le premier ministre, Paul Kaba Thièba qui a présidé cette cérémonie n’a pas manqué de faire les éloges du professeur Touré. « C’est un grand honneur pour moi d’avoir présidé cette importante cérémonie. Je suis là ce matin au nom du gouvernement, pour honorer, pour rendre hommage au professeur Hamidou Touré, un grand professeur qui, toute sa vie durant, a consacré ses travaux à faire reculer l’ignorance dans notre pays, a consacré sa vie et ses travaux à l’université pour le développement de la connaissance des mathématiques, des sciences exactes dont nous avons temps besoin pour développer notre économie nationale, pour développer notre pays ». Fier de cet éminent professeur, le Premier ministre n’a pas manqué de rappeler que tout développement passe par la science. « La maitrise des sciences, de la connaissance, c’est la clé du développement d’un pays. Sans la maitrise des sciences, sans la maitrise des connaissances, il est illusoire de pouvoir développer un pays. Ce qu’il a fait ici au niveau de l’université de Ouagadougou en soutenant les mathématiques, en formant les enseignants, les élèves, je pense qu’il a ainsi largement contribué au développement de notre pays. C’est pourquoi, nous voulons qu’il ait une vocation qu’il puisse prendre le relais au niveau de nos universités, de nos écoles, de nos lycées pour perpétuer cette œuvre , cet esprit, cette vocation qu’il a ensemencé au niveau de l’université, ce esprit de dévouement, de générosité, de simplicité mais également de rigueur de travail. Cet esprit scientifique qui est indispensable pour le développement de notre pays », déclare le Chef du gouvernement. Il ne manquera pas de féliciter le Pr Touré mais aussi de lancer un appel à la jeunesse. « Mes félicitations au professeur, je lance un appel à la jeunesse burkinabè pour qu’elle comprenne qu’on ne peut pas se développer dans la facilité mais plutôt dans l’effort et la maitrise de la connaissance. Cette connaissance là, c’est d’abord les connaissances scientifiques dont ce que le Pr Touré a fait, en est un exemple. Les jeunes burkinabè doivent s’inspirer de son exemple pour construire le Burkina », foi de M. Thiéba.

Pr Amidou Touré

« Je suis très ému, c’est un sentiment de gratitude envers ceux qui ont eu cette heureuse initiative d’organiser ce colloque en mon honneur. Je leur dis du fond du cœur, merci pour l’initiative », fait entendre le Pr Hamidou Touré et d’ajouter :  « J’espère que l’exemple qu’ils ont pu comprendre de moi, ils s’en inspireront. Je suis persuadé que s’ils maintiennent la rigueur et le travail, on pourra avoir des succès dans le domaine. J’ai le sentiment d’avoir essayé de donner le meilleur de moi-même, de donner ce que je pouvais pour former des jeunes à mon image. Et je suis très fier de certains d’entre eux, qui ont eu des qualités intrinsèques propres, qui ont pu se développer et être au-dessus du maitre. C’est ce que tout maitre veut voir, je suis très fier de ça ». Concernant la régression du nombre d’élèves dans les filières scientifiques, le professeur déplore cette situation. « Il y a un désintéressement des jeunes envers les mathématiques et rien qu’à regarder la proportion de candidat au bac scientifique, au bac « C » ,  c’est très faible » , fait-il savoir sans oublier de préciser qu’«  il y a une motivation, un encouragement à faire pour que les jeunes puissent épouser les sciences. Il y a beaucoup, un effort au niveau national à faire pour vraiment développer une culture scientifique et de valoriser les sciences puis les secteurs d’ activités des sciences de façon à ce que les jeunes puissent s’y identifier pour pouvoir l’embrasser parce qu’il n’y a pas de secret. Les pays qui se sont développés ont mis la science au cœur de leur processus de développement et donc, il faut s’en inspirer », conseille –t-il.

Le professeur a été honoré également au cours de cette cérémonie à travers les nombreux cadeaux offerts par ses collaborateurs.

 

Soyez le premier à commenter sur "Université Ouaga I : un colloque en l’honneur du professeur de mathématiques, Pr Hamidou Touré"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

10 − 7 =