Un nouveau type de droit au BBDA : Des journalistes auront désormais des droits d’auteur

 

Un atelier sur la gestion des droits de reproduction par reprographie se tient ce mercredi à Ouagadougou. A cette occasion, une cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée en présence du Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA).

Ce mercredi 27 novembre 2019, le BBDA organise un atelier qui découle d’un calendrier devant aboutir à une répartition des droits au profit des journalistes et des éditeurs de presse écrite. En effet, cette rencontre vise à outiller ces acteurs sur les droits de reproduction par reprographie.

Selon le Directeur général (DG) du BBDA, Wahabou Bara dit Walib Bara, « cet atelier vise à outiller les éditeurs de presse et les journalistes sur les modalités d’adhésion et de déclaration des œuvres liées à celles journalistes, les sources de collecte, mais également les techniques de répartition » . A entendre monsieur Bara, c’est un nouveau type de droit qui sera mis en place à partir de 2020.

« Il s’agira donc d’identifier tous les paramètres et d’échanger avec les différentes parties prenantes, parce que l’œuvre journalistique est considérée dans le droit d’auteur comme une œuvre collective. Donc cette typologie présente des spécificités qu’il faudra partager avec les journalistes et les éditeurs de presse, afin que chacun sache à quoi s’en tenir pour la mise en œuvre de ces droits, qui débutera en août 2020 » , a expliqué le DG du BBDA.

Quel sera le mécanisme de répartition ?

Il s’agit notamment de la catégorie des droits liés à la reproduction par reprographie. « Donc au niveau de la rémunération pour copie privée, il y a déjà une manne financière à ce niveau qui est dégagée pour cette reproduction » , a précisé Walib Bara et d’ajouter : « il s’agira maintenant d’identifier le mécanisme de répartition parce que l’œuvre journalistique est avant tout, une œuvre collective. Maintenant, il faudrait savoir si le journaliste est salarié ou pigiste dans l’organe de presse, afin que les clés de répartition soient bien expliquées par nos différents techniciens » .

Il faut souligner que l’atelier de ce mercredi matin, est uniquement consacré à la presse écrite, selon le Directeur général du BBDA. En rappel, le Bureau burkinabè du droit d’auteur est, au Burkina Faso, la structure par excellence qui protège les droits des créateurs et leur garantie des droits d’auteur. Il est également l’organisme de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins.

 

Soyez le premier à commenter sur "Un nouveau type de droit au BBDA : Des journalistes auront désormais des droits d’auteur"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq − 2 =