Un internaute sénégalais se fait lyncher verbalement par des Burkinabè

“Ces joueurs moches ne méritent pas la qualification au mondial, ils prendront des scores fleuves et ce sera une honte pour l’Afrique, je remercie la Fifa d’avoir écarté ces nullards. Vive le senegal qui représentera dignement l’Afrique en Russie. Le match devra être rejoué à dakar”. Ce post émanant d’un sénégalais a suscité des échanges d’animosités entre Sénégalais et Burkinabè sur les réseau sociaux depuis l’annonce de la Fifa indiquant que le match entre l ‘Afrique du Sud et le Sénégal sera rejoué.

A la suite de ce post provocateur des milliers d’internautes en majorité burkinabè ont posté des commentaires. L’un d’eux se demande depuis quand il faut être beau pour mériter sa place en coupe du monde. Les plus implusifs, envoyaiten à tout vent des insultes à faire rougir les parents de cet infortuné sénégalais qui a osé s’en prendre verbalement aux Burkinabè. “Si le Sénégal était aussi performant pourquoi il n’arrive pas à se qualifier tout seul sans passer par les bureaux de la Fifa?” s’interroge une internaute. “Les joueurs que tu insulte font la fierté du Burkina. Sache que Dieu seul a le dernier mot” réplique sagement un autre. “Et si on commencait la chasse au Senegalais? »,  “Commencez la chasse en 24h le Burkina sera démoli” réplique un sénégalais.

“De grâce pour une fois, discutons comme des adultes et des personnes mures. Evitons les injures inutiles soyons soudés pour que le monde entier nous prennent au sérieux. Ne nous comportons pas comme nos politiciens divisionnistes du peuple. Tous africains que nous sommes, méritons d’aller au mondial. Encourageons nos équipes nationales et que vive le foot africain”, ce écrit dont l’auteur est ivorien montre à tout point de vu que le football ne doit pas être un élément de division. Cependant, les burkinabe sont confiants quant à leur qualification pour  la Russie 2018.

Soyez le premier à commenter sur "Un internaute sénégalais se fait lyncher verbalement par des Burkinabè"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*