Traitement de l’information parlementaire : L’IJIP lance officiellement ses activités

 

L’Initiative des journalistes pour le traitement de l’information parlementaire (IJIP) a tenu une conférence de presse ce mardi à Ouagadougou. Face à leurs confrères, le lancement officiel des activités de cette structure, était au menu des échange.

Sous le thème : « L’IJIP : un groupe de professionnels au cœur de l’actualité parlementaire » , les membres de la structure ont lancé officiellement les travaux, ce mardi 11 février 2020 à Ouagadougou.

Le président de l’IJIP, Beyon Romain NEBIE en présentant cette structure, a montré qu’elle a été créée le 27 mars 2019 à Nobéré, région du Centre-sud, à l’issue d’un atelier de formation sur le travail parlementaire. A l’entendre, l’IJIP s’est fixée pour objectif d’œuvrer à renforcer les connaissances des journalistes dans le domaine parlementaire pour assurer un meilleur traitement dans la couverture médiatique des activités de l’Assemblée nationale. Dans sa vision, cette initiative des journalistes entend doter ses membres de connaissances à même de les amener à aller au-delà des simples compte-rendus des plénières pour aborder des sujets de fonds. « Ainsi, en plus d’instruire le citoyen, on lui permet de connaître le travail que les députés abattent dans les travaux en commissions » , a-t-il laissé entendre.

Étant actuellement sur des démarches pour l’obtention du récépissé lui permettant d’être en règle vis-à-vis de l’administration burkinabè et de prouver son existence juridique, l’IJIP a déjà organisé une session de formation après celle de Nobéré, grâce à l’appui de l’Assemblée nationale à travers le Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB). Cette formation s’est tenue du 20 au 23 octobre 2019 à Koudougou et a concerné une cinquantaine de journalistes venus des 13 régions du pays.

Plan d’action de l’IJIP

En voulant s’illustrer dans l’action, cette structure naissante a défini un plan d’action 2020 qui tourne autour de certains axes comme, l’amélioration de la collaboration entre députés et journalistes, l’ancrage institutionnel et visibilité de l’IJIP, le renforcement des capacités dans le domaine parlementaire, les partenariats avec d’autres réseaux accrédités auprès des parlements, et les recherches de financement.

Selon le président, « la formation restera cette année encore au cœur des priorités avec deux ateliers de formation en lien avec la session des lois, qui va bientôt s’ouvrir et un second atelier pour préparer la session budgétaire, loi de finance exercice 2021 » .

A l’occasion des activités, Beyon Romain NEBIE a précisé qu’il y aura des panels sur des sujets spécifiques au parlement, des tables rondes et les 72 heures de l’IJIP, qui sont entres autres celles prévues en 2020.

« Nous entendons pousser les élus à s’acquitter de leur devoir de recevabilité, mettre en lumières leurs actions en amont et en avale des plénières et des sessions, les soutenir dans leurs efforts dans le contrôle de l’action gouvernementale et la mise en œuvre des résolutions, et autres recommandations pour améliorer la gouvernance et la vitalité démocratique de notre pays » , a fait savoir le président de l’IJIP.

En rappel, l’Initiative des journalistes pour le traitement de l’information parlementaire (IJIP) est un réseau de journalistes professionnels issus d’une cinquantaine de médias repartis dans les 13 régions que compte le Burkina Faso.

Soyez le premier à commenter sur "Traitement de l’information parlementaire : L’IJIP lance officiellement ses activités"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

2 × trois =