Tournoi de l’amitié : Une compétition de football pour consolider l’amitié entre les jeunes

 

Dans la soirée du dimanche 22 septembre 2019, s’est tenue à Ouagadougou la finale de la première édition du maracana dénommé « Tournoi de l’amitié ». Ce tournoi organisé par ZONO construction, a pour objectif de soutenir la jeunesse. Plus de 35 équipes au départ, 16 ont été présélectionnées pour aller à la conquête du trophée.

Débuté le 7 septembre 2019, l’on assiste à la finale du “Tournoi de l’amitié“ ce dimanche 22 septembre à Ouagadougou dans l’arrondissement n°6. Une finale qui oppose les deux meilleures équipes de cette compétition. Il s’agit de l’équipe « Avenir » contre celle « Tempête » .

Place est donnée premièrement au match de classement afin de déterminer l’équipe 3ème de la compétition. Ce match appelé “petite finale“ a opposé « AS Roma » contre « ETAKOF » et s’est terminé par une victoire écrasante de ETAKOF sur le score de 3#0. Après ce match, vient l’affrontement des deux “géants“ de cette compétition. Les habitants de l’arrondissement sont sortis nombreux afin d’être témoins de l’histoire du “Tournoi de l’amitié“. Chacune des deux équipes était forte si bien que les pronostics étaient rares.

Selon l’organisateur de ce tournoi Zono Ali Mandela Bénéwendé, ce maracana est organisé sans une ambition politique et sans qu’aucune équipe ne paie un rond pour s’inscrire. « Y a pas une équipe qui a payé 5 FCFA, mais chaque équipe aura un prix du 1er jusqu’au 3ème », a-t-il laissé entendre. A l’en croire, c’est à son fond propre qu’il a pu organiser ce tournoi. Cependant, un merci particulier est rendu à Zoma Jérôme, l’homme qui a pesé de son poids pour que cette compétition soit réelle. « Je remercie également les travailleurs du maquis « Parc des princes » qui m’ont aussi soutenu », a-t-il indiqué. A la question de savoir les difficultés rencontrées lors de cette organisation, l’organisateur répond que « l’être humain à Ouagadougou ne tient pas parole parce que tous ceux qui étaient sensés m’aider m’ont tourné le dos » puis d’insister : « sauf Mr Zoma Jérôme ».

Il faisait 16h et 36 minutes quand l’arbitre du match donnait le coup de sifflet qui marque le début de la rencontre avec « Avenir » habillée en blanc et « Tempête » en rouge. A peine quelques minutes du début du match, le gardien des rouges est blessé. Après trois minutes au sol, il est revenu sur pieds pour poursuivre sa mission qui est d’empêcher les blancs d’envoyer la balle au fond des filets. Hélas, à la 16ème minute le numéro 7 de l’équipe « Avenir » arrive à sauter le verrou des poteaux de Tempête. C’est l’ouverture du score avec 1#0 pour l’Avenir. Le gardien de l’équipe en rouge n’arrive pas à dominer sa blessure et est obligé de céder sa place à un autre. Le score restera tel jusqu’à la pause. Après une mi-temps animée par la pluie, comme pour donner de l’espoir à l’équipe Tempête, le match reprend. Tempête veut réduire le score mais Avenir résiste et souvent tente de remonter davantage la pente ; le match est coincé. Les dieux du football ne souriront pas à l’équipe Tempête ; le match se termine par le score de la première mi-temps (1#0).

« On n’est pas trop satisfait vu le temps de match accordé et les différentes fautes que l’arbitre n’a pas pu siffler », a déclaré le capitaine de l’équipes perdante, Sam Arnaud dit Solo Béton. A la question de savoir si l’arbitre a joué à leur défaveur, le capitaine répond affirmativement. « Il a joué à notre défaveur. Notre adversaire n’a pas joué bon ballon », darde Solo Béton .

Pour le capitaine de l’équipe gagnante Bacala Stanislas, c’est un sentiment de joie. « On est vraiment content. La compétition s’est bien débutée et prend fin dans une belle ambiance. Nous ne pouvons que remercier l’organisateur », a-t-il fait savoir. Les deux équipes ont toutes bénéficié des prix. Le 1er remporte un lot de maillots, un ballon plus une enveloppe de 35 000 FCFA. Le 2ème, un lot de maillots plus une enveloppe de 20 000 FCFA et le 3ème, un ballon plus une enveloppe de 10 000 FCFA.

C’était une finale et il devrait forcément avoir un gagnant et un perdant, c’est la loi du football. Pour l’organisateur, tout est bien qui finit bien. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, pour la 2ème édition du Tournoi de l’amitié.

Soyez le premier à commenter sur "Tournoi de l’amitié : Une compétition de football pour consolider l’amitié entre les jeunes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize − 2 =