SYNTSHA : Les travailleurs de la santé humaine et animale décrètent une grève de 48 heures à compter du 27 octobre

Les agents de la santé humaine et animalière partent en grève les 27 et 28 octobre prochain pour exiger du gouvernement la satisfaction de leur plate-forme revendicative déposé lors du 13e congrès de son syndicat. Dans le but de porter l’information à la connaissance du public, le  Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA) a rencontré la presse  ce matin 26 octobre 2016 à Ouagadougou pour faire passer le message.

Après le dépôt le 12 octobre 2016 du préavis de grève de 48 heures, les travailleurs de la santé humaine et animale observeront une grève générale sur l’étendue du territoire pour exiger du gouvernement Paul Kaba Thiéba  la satisfaction de leur plate-forme revendicative repartie en douze points essentiels. Il s’agit du traitement diligent et approprié de la plate-forme revendicative minimale issue du 13e congrès ; la valorisation de la fonction soignante en améliorant les conditions de travail, en renforçant l’effectif, amélioration des conditions e formation… ; la résolution de la plate-forme revendicative de la section SYNTSHA Kadiogo relative à la CAMEG…

La prise effective de mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre de la gratuité des soins destinée aux enfants de moins de 5 ans et aux femmes enceintes ; l’arrêt des agressions des travailleurs dans l’exercice de leurs fonctions, de l’impunité de leurs auteurs et de l’indifférence totale des autorités face à la situation ; l’audite des services de santé et de l’élevage ; la sauvegarde des intérêts des travailleurs des structures ; l’application effective du décret n°2015-1267/PRES/PM/MS/MEF du 9 novembre ; application effective de la délibération N°2015-019/MS/SG/CNTS/CA du 17 décembre 2015 ; l’application de la loi 081/CNT du 24 novembre 2015 ; l’élaboration de la mise en œuvre diligente des statuts particuliers (santé et élevage) et  l’arrêt de l’atteinte au libre exercice des libertés démocratiques et syndicales font également partis des points revendicatifs du SYNTSHA.

Plusieurs rencontrent entre le gouvernement et le syndicat ont eu lieu après le dépôt du préavis de grève. Des reconcentres qui ont permis la satisfaction partielle de certains point comme l’amélioration des conditions de travail, l’amélioration des conditions de vie des agents de santé humaine et animale…. Le SYNTSHA juge insignifiant les accords trouvés et maintien son mot d’ordre de grève annoncé nous apprend le SG Pissyam Ouédraogo dans sa déclaration. Il nous informe qu’un minimum de service sera assuré au cours de ses 48 heures de grève.  « S’agissant du mot d’ordre de grève, les participants ont décidé qu’un service minimum sera assuré pour la prise en charge des urgences au niveau des CMA, CHU et CHR, et ce sur toute l’étendue du territoire ».

Le SYNTSHA interpelle et attire l’attention du gouvernement sur les conséquences qui pourront en découdre cette grève et le prend pour responsable. « En outre, notre organisation tient ici à rappeler qu’il tiendra le gouvernement pour responsable de la détérioration du climat social dans le secteur de la santé et de l’élevage en cas de remise en cause des différents engagements » dixit le Pissyam Ouedraogo.

 

Soyez le premier à commenter sur "SYNTSHA : Les travailleurs de la santé humaine et animale décrètent une grève de 48 heures à compter du 27 octobre"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

18 + dix-neuf =