Sortie officielle de l’album « Antikouman » de Frère Malkhom

L’artiste frère Malkhom, de son vrai nom Salif Ouédraogo a procédé au lancement officiel de son 3ème album ce vendredi 10 janvier 2020. Dénommé « Antikouman », c’est un album de 12 titres dont il est en featuring sur 4 titres. L’artiste était en direct sur la radio légende dans le cadre du lancement de son album.

 

« On ne parle pas » est la traduction française de “antikouman“ qui est en langue dioula.  Dans l’explication donnée par l’artiste ce 10 janvier 2020, jour de la sortie de l’album, l’on dira en résumé que le chien qui aboie ne mord pas. « “antikouman“ est passé d’un slogan à un titre de chanson puis au titre même de l’album » A indiqué l’artiste. Pour sa part, il ne parle pas, il pose plutôt des actes. C’est pourquoi la maquette de l’album est ainsi maquillée. Une bouche complètement cousue au fil, (je ne parle pas, je pose les actes) reflétant son engagement à toujours poser les actes au lieu de bavarder sans rien faire. En réalité, il bavarde en silence ; c’est-à-dire qu’il fait bon nombre de choses et ne dit mot. Que ceux qui ont les yeux voient, que ceux qui ont les oreilles écoutent. “Antikouman“ c’est son slogan à lui.

12 est le nombre de titres de l’album “antikouman“ de Frère Malkhom. Ce 3ème album de l’artiste burkinabè traite de divers thèmes. En effet, de la magnificience de la femme à travers le titre reine mère (sorti en single) en passant par la dénonciation de certaines politiques avec le titre occupation, Frère Malkhom invite la jeunesse au travail et à l’humilité. L’artiste est aussi inspiré par le “Saalou“(un style musicale particulier) dont le titre “Daara Yaa“.

L’artiste a développé un style musical particulier, propre à lui dont il est le géniteur. « Le “Hip-Hop“ est quelque chose que je pratique depuis 20 ans, et il est trop facile pour moi. Je peux le faire les yeux fermés, les narines ou même la bouche fermée. J’essaie de tenter les choses difficiles que tout le monde ne peut pas faire. Ce qui m’amène à me retrouver dans les profondeurs de la tradition burkinabè et même africaine. » Explique l’artiste puis d’ajouter « j’ai pas de limite pour mes recherches. »  Il faut aussi noter que l’artiste est son propre arrangeur.

Sur cet album, l’artiste est en featuring avec d’autres artistes comme Amzy, emperor zhyac, Bily Bily, Dabross, mais aussi l’humoriste Kerkekakunka du groupe Gombo.com. « Antikouman », c’est le meilleur cadeau offert aux burkinabè en cette année 2020.

Cependant, la situation nationale sur le plan sécuritaire à longuement retardé la sortie de cet album. Selon l’artiste lors d’une interview accordée aux éditions faso-actu.net, à chaque fois que le pays est attaqué par les forces du mal et que des gens tombaient, il perd les forces de continuer le travail. Il avait laissé entendre « j’écoutais les chansons mais ça ne me disait rien parce que je ne suis pas content. » ce qui ralentissait le boulot.

Wéonnaaba. Occupation ft Emperor Zhyac, Fo sida. Noumoro 10 ft Amzy. Daara Yaa. C’est pas pour toi ft Billy Billy. Laissons passer nos enfants ft Amzy Kerkekakunka Dabross. Reine mère, Antikouman. Baw kon nonra. Balle à terre. On est déjà né. Sont là, les 13 titres de l’album “Antikouman“.

Par ailleurs, Frère Malkhom a fait le bilan des deux précédents albums solos. Ces albums lui ont permis de tourner dans les villes du Burkina. « Ces deux albums m’ont ouvert beaucoup de portes » A-t-il indiqué.

Soyez le premier à commenter sur "Sortie officielle de l’album « Antikouman » de Frère Malkhom"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatorze + 7 =