3e congrès de l’UNAPES-B: Place et rôle des parents dans le système éducatif de leurs enfants.

L’Union Nationale des Associations des Parents d’Elèves des lycées et collèges du Burkina a procédé à l’ouverture de son 3e congrès ce vendredi 29 juillet 2016 à Ouagadougou. Ce congrès dont le thème s’intitule  » La responsabilité des parents face à l’incivisme grandissant et à la violence en milieu scolaire. Quelle thérapie? » a pour mission de situer les responsabilités quant aux évènements qui se sont déroulés récemment dans les différents établissements scolaires et universitaires du Burkina, réorienter les actions de l’UNAPES-B en fonction des réalités tangibles et enfin renouveler le bureau de la structure faitière.

Depuis un certain temps, des crises ont été vécues dans différents établissements du Burkina Faso mais la plus violente de toutes a été celle de Nagaré où des enseignants ont été brutalisés ainsi que leurs familles, leurs biens incendiés, des parents menacés et le symbole National profané provoquant l’indignation au niveau National. Pour la directrice générale de l’enseignement supérieur madame Bintou Sessouma, ce fléau est une véritable menace pour la stabilité sociale et l’avenir des enfants. Il est donc impératif de trouver des solutions dans l’immédiat afin d’éradiquer tous ces troubles qui limitent le développement de la jeunesse.

Toutes les 13 régions du Burkina seront représentées durant ces trois jours de concertations et d’échange. Des débats seront menés afin de trouver des solutions pour la résolution des problèmes. Pour monsieur Vincent Congo, président de l’association des parents d’élèves du lycée mixte de Gounghin et également président de l’UNAPES-B, ce congrès a pour but de réorienter leur structure dans ses actions afin de pouvoir donner le meilleur d’eux même. « En 2012 nous avons fais appel aux parents de prendre leurs responsabilités parce que l’incivisme grandissant deviendra de la violence. Effectivement c’est ce qui est arrivé. Il y a une démission des parents, les enfants sont laissés a eux même, pire certains parents donnent le mauvais exemple à leurs enfants. Ce ne sont donc pas uniquement les enfants qu’il faut blâmer mais les parents sont en partie responsables. Donc y a tellement de points à aborder.  »

Il y a aussi des problèmes au niveau du fonctionnement des établissements. A ce sujet monsieur Vincent Congo ajouta.  » Il y a des crises un peu partout au niveau du fonctionnement des établissements soit que y a pas eu de paiement des professeurs, soit que y a pas eu d’examens blancs. Alors que la mission qui nous a été confiée s’inscrit dans un cadre bien précis. En principe, c’est seulement 40 pour cent des recettes de chaque APE qui devait être versé pour le fonctionnement de son établissement mais aujourd’hui, presque les 100 pour cent reviennent à l’établissement, ce qui n’est pas normal car ce sont des dépenses qui devaient revenir à l’Etat. ». Il appel donc les autorités à se prononcer clairement par rapport à cette situation car les parents sont très coincés aujourd’hui.

Soyez le premier à commenter sur "3e congrès de l’UNAPES-B: Place et rôle des parents dans le système éducatif de leurs enfants."

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

18 − seize =