Situation de la nation : « le Burkina Faso reste débout » malgré les tentatives de déstabilisation, selon Christophe Dabiré

Dans son discours ce jeudi sur la situation de la Nation, le Premier ministre Christophe Dabiré a déclaré que malgré les tentatives de déstabilisation auxquelles fait face ce pays, « le Burkina Faso reste débout » .

Face aux députés ce jeudi 16 mai 2019, le Chef du Gouvernement, Christophe Dabiré a dressé le bilan de l’action gouvernementale au cours de l’année 2018 en y dégageant les acquis, les contraintes mais également les perspectives pour consolider les résultats atteints dans la mise en œuvre des engagements que le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, a pris avec le peuple burkinabè. A cette occasion, il a invité les Burkinabè à la vigilance et à l’union pour vaincre l’insécurité, tout en reconnaissant que le Burkina Faso reste débout pour mieux avancer, malgré cette situation sécuritaire assez critique.

« J’ai conscience que les défis à relever sont encore nombreux et les moyens pour les relever limités. Toutefois l’espoir est permis et comme l’espoir fait vivre, c’est ensemble unis et réconciliés avec nous-même que nous construirons un Burkina Faso nouveau » , a déclaré le chef du gouvernement dans son discours, avant de soutenir que le dialogue politique initié par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et son appel à la Réconciliation nationale, répondent à cet impératif et à cette nécessité.

Selon le Premier ministre, les acquis de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) déclinés devant les députés ce jour, « auraient été certainement meilleurs si le contexte sécuritaire et l’agitation sur le front social n’avaient pas obéré ces résultats, somme toute, satisfaisants » . Il a également indiqué que « ces résultats ont été atteints grâce à l’engagement d’un peuple déterminé à se battre contre l’adversité et à fédérer toutes ses énergies autour d’une vision, celle de bâtir un Burkina Faso de progrès et de justice sous le leadership » du président Kaboré.

« Au regard du bilan que je viens de vous présenter, le constat est établi qu’en dépit de toutes les tentatives de déstabilisation auxquelles fait face notre pays, le Burkina Faso reste débout » , a-t-il fait savoir et de préciser que ce constat fortifie définitivement sa détermination et celle de son gouvernement à poursuivre le combat pour la prospérité économique et sociale du peuple burkinabè avec le concours et le soutien constant des pays amis et des partenaires techniques et financiers, qu’il n’a pas manqué de saluer et remercier.

« J’appelle l’ensemble des Burkinabè à redoubler de vigilance et d’ardeur au travail pour vaincre toute adversité, car en 100 ans d’existence de notre patrie, notre peuple a toujours fait preuve de courage et d’unité dans la sueur et le sang » , a-t-il dardé.

Soyez le premier à commenter sur "Situation de la nation : « le Burkina Faso reste débout » malgré les tentatives de déstabilisation, selon Christophe Dabiré"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

huit + 10 =