Simon Compaoré : ministre d’Etat pour quoi et pourquoi ?

????????????????????????????????????

La rétrogradation de Simon Compaoré comme ministre d’Etat sans porte feuille, semble pour beaucoup, une disgrâce. Une analyse plus poussée confirme le contraire. En effet, si on regarde de prêt, ce portefeuille est loin d’être une rétrogradation mais plutôt un plan B cap pour 2020.

Si vous aviez ouvert le bon œil, vous ne seriez pas de ceux qui voient une disgrâce dans la nomination de Simon Compaoré comme Ministre d’Etat. Je dis bien Ministre d’Etat et non Ministre d’Etat chargé de quelque chose comme le furent bien d’autres Ministres d’Etat.

Hermann Yaméogo par exemple fut ministre d’Etat mais il avait en charge l’Intégration et la Solidarité nationale. Bongnessan Arsène Yé fut ministre d’Etat mais il avait en charge l’Environnement et l’Eau. Bedouma Alain Yoda fut ministre d’Etat mais avec le ministère de la Santé en charge. Kanidoua Naboho fut ministre d’Etat avec en charge le ministère de la Défense.

Il y a eu beaucoup de ministres d’Etat mais tous étaient en plus chargés de quelque chose d’autre. C’est-à-dire qu’ils étaient attelés à un second strapontin. Même l’animal politique que fut le regretté Salifou Diallo, malgré sa toute puissance, fut plusieurs fois ministre d’Etat, mais avec en charge tantôt l’Environnement et l’Eau, tantôt les Ressources halieutiques. Et Roch Marc Christian Kaboré alors ? Notre Président du Faso… Il fut d’abord Premier ministre. Mais avant ce poste, il fut ministre d’Etat chargé des Relations avec les Institutions.

Comme vous venez de le voir, tout le monde a été ministre d’Etat mais tout le monde a toujours été affilié à quelque chose. Et pour clore, sachez que le tout premier ministre d’Etat de notre pays, c’est un certain Capitaine Blaise Compaoré : Ministre d’Etat chargé de la Justice.

Ce petit cours d’histoire était nécessaire pour vous faire comprendre que, ministre d’Etat, c’est en lui-même un titre honorifique et, dans un gouvernement ce n’est pas au premier ministre venu qu’on confère ce titre.

Simon Compaoré n’a pas été nommé Ministre d’Etat et attaché à un autre département ministériel. Il n’a pas non plus été nommé « Ministre d’Etat », tout court. Simon Compaoré est « ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso » et chaque mot a été bien pesé. C’est une décision prise de commun accord, d’abord entre quatre murs et à deux, (RS) comprenez par là Roch et Simon.

La particularité du Gouvernement Kaba 3 c’est l’entrée inattendue, inespérée et souhaitée des 9 quadras. 9 jeunes pousses comme chez Macron. Combien sont-ils en tout de ministres chez nous ? 33 vous dites ? Ça ce n’est pas du Macron. Si on veut faire du Macron il faut y aller jusqu’au bout. Chez Macron ils sont 15 et c’est là que le bât blesse. Je ne sais pas comment ça fonctionne chez Macron mais nous, nous avons 1 ministre délégué et 3 Secrétaires d’Etat. Qui pourrait me dire la différence entre un Ministre délégué et un Secrétaire d’Etat ?

La nomination de Simon Compaoré comme ministre d’Etat auprès de la Présidence est tout simplement un plan B

Vous n’êtes pas sans savoir que dans deux ou trois mois, il y aura le Congrès ordinaire du MPP. Ce Congrès procédera à l’élection du Président titulaire du parti. En bonne démocratie le Président du parti au pouvoir a plus de pouvoir que tous les ministres en fonction réunis. Le prochain Président du parti sera Simon Compaoré sauf cataclysme. Il devra mettre donc le cap sur 2020 à bord du navire comme capitaine.

Aussi, Simon Compaoré, ministre d’Etat auprès de la Présidence, pour la réussite du plan B du MPP, il doit nécessairement avoir la mainmise sur nos compatriotes résidant à l’extérieur, ce qui explique la création d’un ministère de l’Intégration Africaine et des Burkinabè de l’étranger surtout ceux de la Cote d’Ivoire et vous savez pourquoi.

Soyez le premier à commenter sur "Simon Compaoré : ministre d’Etat pour quoi et pourquoi ?"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

17 − 9 =