Sécurité alimentaire : Le ministère de l’Agriculture reçoit un accompagnement consolidé du Programme alimentaire mondial

Ce mardi 4 décembre 2018, le Premier ministre burkinabè a reçu en audience James Gresham Barrett, conseiller principal du directeur exécutif de Programme alimentaire mondial (PAM) pour les pays du sahel. Au cours de cette audience, ils ont échangé sur une future collaboration avec le ministère de l’Agriculture.

Une collaboration entre le ministère de l’Agriculture et le Programme alimentaire mondial (PAM) est en cours de développement. C’est l’objectif de la visite du conseiller principal du directeur exécutif du PAM pour les pays du Sahel au Burkina Faso. « Je suis très content d’être parmi vous aujourd’hui. C’est un honneur pour moi d’être ici au Burkina Faso, d’avoir rencontré le Premier ministre et le ministre de l’agriculture. C’est un vrai honneur et un vrai plaisir. Le Burkina Faso est un très beau pays et j’étais impressionné par le peuple burkinabè qui a été très accueillant et très gentil avec moi. C’est un peuple qui mérite le mieux pour leur avenir », laisse entendre monsieur Barrett à sa sortie d’audience.

James Gresham Barrett, Conseiller principal du directeur exécutif du programme alimentaire mondial pour les pays du Sahel

Les échanges entre les deux autorités ont porté sur une collaboration pour la sécurité alimentaire. « J’ai discuté avec monsieur le ministre sur la collaboration, comment est-ce qu’on peut communiquer ensemble. Le travail n’est pas seulement au niveau du Programme Alimentaire Mondial mais aussi avec les autres agences des Nations unis et les autres partenaires, les ONG, les différents ministères, les différents organes gouvernementaux. Comment est-ce qu’on peut vraiment travailler ensemble ? Pas seulement pour la sécurité alimentaire mais aussi pour la résilience. On ne peut pas avoir la sécurité sans la sécurité alimentaire, les deux doivent aller ensemble. C’est sur ça, qu’on a parlé de comment aller au-delà de la sécurité alimentaire pour assurer aussi la résilience des communautés, de façon qu’on puisse voir les communautés se soutenir toutes seules. Donc, elles n’auront pas besoin de l’aide extérieure. Nous serons là, à chaque étape de ce processus pour assurer que les communautés peuvent être résilientes elles-mêmes », explique-t-il et de conclure : « c’était un honneur pour moi de prendre part à cette discussion avec le Premier ministre et nous sommes sûrs que nous allons faire de notre mieux pour appuyer le peuple burkinabè sur cette mission ».

Soyez le premier à commenter sur "Sécurité alimentaire : Le ministère de l’Agriculture reçoit un accompagnement consolidé du Programme alimentaire mondial"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

19 − seize =