Santé de la mère et de l’enfant au Burkina : lancement des activités du projet ORIO

La cérémonie de lancement des activités du projet ORI13BF01I « Amélioration de l’accès aux soins de santé pour la mère et l’enfant au Burkina Faso » , s’est tenue ce mardi 02 juillet 2019 dans l’après-midi à Ouagadougou. Un projet qui vise la construction et l’équipement de cinq (05) centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) dans certaines régions du Burkina Faso.

Prévu pour une durée de huit (08) ans, le projet ORI13BF01I dont le montant total s’élève à 12,685 millions d’euros soit environ 8,321 milliards de FCFA, est financé respectivement par un don du Royaume des Pays-Bas et par l’appui budgétaire de l’Union Européenne.

En effet, son objectif principal est de réduire la mortalité et la morbidité maternelles et infantiles dans cinq (05) districts sanitaires. Ce qui contribuera notamment à l’amélioration de la disponibilité des services sanitaires de qualité pour les femmes enceintes, les mères et les enfants de moins de cinq (05) ans. Également, ce projet vise à améliorer l’utilisation des services de santé disponibles, en sensibilisant les populations sur la prévention des complications obstétricales et l’importance d’obtenir des soins prénatales, sans oublier l’assistance professionnelle lors de l’accouchement.

Ce lancement officiel des travaux, va permettre à certaines régions du Burkina Faso de bénéficier des activités du projet. Il s’agit notamment de la région des cascades, la région des Hauts-Bassins, la région du Centre-Nord et celle de l’Est. Cependant, les initiateurs sont convaincus qu’il (projet) va contribuer à booster les indicateurs sanitaires du pays en général et ceux des zones d’intervention en particulier.

« Derrière cette cérémonie de lancement des activités du projet, il y a une histoire de préparation qui dure depuis 2013, et je voudrais à cette occasion, saluer l’effort conjugué et la persévérance des acteurs des deux pays sans lesquels, le projet n’aurait pu démarrer » , a déclaré la ministre de la Santé, Léonie Claudine SORGHO épouse LOUGUE et d’ajouter : « le projet ORIO, faut-il le rappeler, est né de la volonté du Gouvernement néerlandais d’accompagner les autorités burkinabè dans leur quête permanente pour assurer un bien-être de leur population à travers une offre qualitative de santé » .

A en croire la ministre, l’objectif à travers cet acte, est de franchir une étape importante tant attendue par tous les acteurs. « Car, c’est celle-là même qui va enclencher véritablement le processus de démarrage des activités au bonheur des populations » , a-t-elle soutenu.

 

Laeticia TRAORE

Stagiaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Santé de la mère et de l’enfant au Burkina : lancement des activités du projet ORIO"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × 3 =