Sahel : 89 soldats nigériens tués, un bilan plus lourd que celui d’Inates

 

A Chinégodar, près de la frontière malienne, le Niger a subi une attaque marquant la plus meurtrière de son histoire. En effet, le bilan fait état de 89 soldats tués, selon un communiqué du gouvernement nigérien.

L’armée nigérienne a subi jeudi la pire attaque de son histoire. Alors que le sommet, qui réunit en France cinq chefs d’État du Sahel et le président Emmanuel Macron se tient ce lundi 13 janvier 2020 à Pau, un nouveau bilan a été annoncé dimanche à la veille.

« Après ratissage, le bilan s’établit de la façon suivante. Côté ami : 89 morts. Côté ennemi : 77 morts », a affirmé Zakaria Abdourahame, le porte-parole du gouvernement. Mais, le précédent bilan annoncé jeudi faisait état de 25 soldats tués et 63 terroristes neutralisés.

Face à cette situation selon ledit communiqué, un deuil national de 72 heures a été décrété à partir de ce lundi 13 janvier. Il faut souligner que le bilan de cette attaque est plus lourd que celui d’Inates.

En rappel, l’attaque d’Inates le 10 décembre 2019 revendiquée par le groupe Etat islamique, avait couté la vie à 71 soldats. Traumatisant tout le Niger, cette attaque était la plus meurtrière jusqu’à jeudi.

Soyez le premier à commenter sur "Sahel : 89 soldats nigériens tués, un bilan plus lourd que celui d’Inates"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × cinq =