Revue politique annuelle de l’UEMOA : Le Burkina Faso toujours à la tête des huit pays de l’Union

 

Une rencontre entre le ministre burkinabè de l’Economie, des finances et du développement, et le Président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), s’est tenue ce lundi 09 décembre 2019 à Ouagadougou, en présence du Premier ministre, Christophe Dabiré. En effet, il s’est agi de la revue annuelle des réformes, politiques, projets et programmes communautaires de l’UEMOA au Burkina Faso.

En application des dispositions de l’acte additionnel n°05/2013/CCEG/UEMOA du 24 octobre 2013 et de la décision du Conseil des ministres du 19 décembre 2013, portant modalités de mise en œuvre de cette revue, les Etats membres de l’Union sont assujettis depuis 2014, à une évaluation à travers une revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires sous la direction de la Commission de l’UEMOA.

En effet, cette revue constitue un dispositif institutionnel de suivi favorisant l’harmonisation des législations nationales, la coordination des politiques sectorielles nationales et la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires. Elle permet d’améliorer significativement la compétitivité et l’attractivité de l’Union et, partant, le potentiel de croissance économique nécessaire à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté.

Selon Lassané Kaboré, ministre de l’Economie, des finances et du développement, la présente rencontre de niveau ministériel, fait suite à des travaux techniques entre les experts de l’UEMOA et ceux du Burkina Faso qui se sont déroulés les 16, 17 et 18 octobre 2018 à Ouagadougou. A l’en croire, ces travaux ont permis aux experts d’examiner l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la revue de 2018 et de passer en revue, les projets et programmes financés par les organes de l’Union. Tout en exhortant les uns et les autres à une pleine participation aux travaux par leurs contributions pour une meilleure appropriation et mise en œuvre des réformes communautaires, le ministre a précisé que « le présent cadre d’échanges vise à examiner les conclusions et recommandations de ces travaux techniques et à les présenter à Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre, en vue de recueillir ses instructions et orientations » .

Quant à Abdallah Boureima, Président de la Commission de l’UEMOA, « la présente revue politique a été précédée d’une revue technique, sanctionnée par un mémorandum adopté par consensus » qu’ils passeront en revue, afin d’en rendre compte au Premier ministre. A l’entendre, la revue est à sa cinquième édition et des progrès significatifs ont été acquis en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice d’évaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires. « Je puis vous annoncer qu’à l’issue de l’évaluation, le Burkina Faso a maintenu sa place à la tête du peloton des huit pays de l’Union avec un taux de mise en œuvre des réformes de 84% comme ce fut le cas pour la revue 2018 » , a-t-il fait savoir.

« Conformément aux dispositions de l’Acte additionnel suscité, poursuit-il, le ministre de l’Economie, des finances et du développement, et moi-même rendrons compte à Son Excellence Monsieur le Premier ministre des résultats de l’évaluation consignés dans le mémorandum consensuel » , a-t-il terminé son propos.

Il faut souligner que la revue au Burkina Faso a connu une bonne implication de tous les acteurs, grâce à l’engagement personnel matérialisé par des rencontres préparatoires tenues entre les experts de la Commission de l’UEMOA et ceux des différents ministères sectoriels pour faire le point des recommandations de la revue précédente.

Soyez le premier à commenter sur "Revue politique annuelle de l’UEMOA : Le Burkina Faso toujours à la tête des huit pays de l’Union"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × 3 =