Publicitaires Associes : Une rentrée publicitaire pour redorer le blason de la publicité au Burkina Faso

Promouvoir la publicité au Burkina Faso, tel est l’objectif de l’Association professionnelle des entreprises de communication du Burkina Faso, Publicitaires associes, à travers l’organisation de la 1ère  édition de la rentrée publicitaire. L’annonce a été faite ce mercredi 7 novembre 2018 au cours d’une conférence de presse animée par les responsables de cette association.

« Contribution des publicitaires au développement économique et social du Burkina Faso » est le thème choisi pour la première édition de la rentrée publicitaire qui aura lieu du 28 au 30 novembre 2018 à Ouagadougou. Publicitaires associes est en effet, une faitière qui existe depuis une dizaines d’années et regroupe plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur de la communication et de la publicité pour sa promotion et sa viabilisation. Ce regroupement d’acteurs de la publicité vise à promouvoir l’activité publicitaire des entreprises, annonceurs et partenaires des médias puis de faire de la publicité, le socle du développement du Burkina Faso. Il joue également le rôle de sensibilisation à travers un plaidoyer pour le respect de la loi 080-2015 sur la publicité au Burkina Faso.

Madame Gouba/Naon Cécile, présidente de Publicitaires Associes

Madame Gouba/ Naon Cécile, présidente de Publicitaires Associes

Pour la présidente de Publicitaires Associes, madame Gouba/Naon Cécile, le thème choisi pour cette première édition permettra de mettre « en avant la part contributive des publicitaires dans la croissance économique de notre pays mais surtout atteste que la publicité est un élément constitutif d’une économie évoluée et signe d’une civilisation en progrès ». A l’entendre, cette rentrée publicitaire a pour ambition de perpétuer le professionnel dans le secteur publicitaire, de rendre viable et prospère les entreprises de communications afin de rendre un hommage aux devanciers de ce secteur et encourager les jeunes désireux d’emboiter ce métier.

« La première rentrée publicitaire organisée par publicitaires associes a pour objectif de valoriser davantage le métier de publicitaire au Burkina Faso, de montrer la part contributive des publicitaires au développement économique et social de notre pays et permettre à tous les partis prenants du secteur de la publicité à se donner davantage la main pour tirer vers le haut la communication publicitaire au Burkina Faso. Ce sera à travers une série d’activités », explique Salif Sanfo, responsable de l’information et de la communication de la rentrée publicitaire. Au menu de cette première rentrée publicitaire, plusieurs activités s’étendront au cours de ces trois jours. En plus du thème général qui sera traité, plusieurs sous-thèmes seront aussi décortiqués à savoir « Évolution de la publicité au Burkina Faso », « Communication et sécurité : quelles attitudes adopter pour éviter de créer ou alimenter la psychose », pour apporter leur contribution au FDS et « Publicité mensongère et santé : attention à votre santé », qui interpelle la population sur la santé publique.

Salif Sanfo

Ces thèmes qui entrent dans la situation nationale permettront aux différents participants que sont les publicitaires, l’État et les institutions, les entreprises privées, les médias, les instituts de formation, les élèves et étudiants, la population burkinabè, d’acquérir de nombreuses connaissances. En plus de ces conférences, il y aura des émissions radio et télé portant sur les thèmes. Également, des activités sportives comme un match de football entre les communicateurs et les journalistes, des œuvres sociales qui consisteront à faire des dons dans les maisons de solidarité et à la brigade verte, une nuit de la publicité qui sera une nuit de reconnaissance au cours de laquelle les téléspectateurs revivront les anciennes publicités tout en rendant hommage aux figures emblématiques de la publicité au Burkina Faso. « L’une des activités majeures, c’est la nuit de la publicité qui sera diffusée en direct sur la télé où nous allons revoir les publicités cultes comme Lonab, UAB, Burkina Pâte, Savana, Orasel, toutes ces publicités et tous ceux qui ont bouleversé et ont redynamisé le service publicitaire au Burkina », annonce-t-il puis d’ajouter : « Nous allons aussi rendre hommage à nos devanciers comme Asar Sawadogo, Touka international et toutes ces personnes qui ont insufflé, qui ont donné la passion, ont donné de leur vie à ce corps pour nous permettre d’embrasser ce métier et donner l’envie à nos cadets, à nos petits frères, à nos enfants qui sont dans les écoles, les instituts de formation publics et privés, à embrasser ce métier et à lui donner davantage toute l’honorabilité qu’il a avant de continuer à rêver et à faire rêver ».

Journalistes présents à la conférence

Par cette rentrée, les acteurs entendent valoriser davantage la publicité au Burkina Faso et créer la passion de la publicité aux jeunes qui épouseront la communication publicitaire. Concernant la pratique publicitaire au Burkina Faso, monsieur Sanfo renchérit. « Nous avons une culture de simplicité, d’humilité qui, souvent est aux antipodes de ce que nous recommande la publicité. En publicité et en communication, le savoir-faire ne vaut rien sans le faire savoir. Vous avez aujourd’hui des gens qui ont le savoir-faire extraordinaire et qui sont assis et les gens qui ne leur arrive pas à la cheville et qui leur dament le pied. Nous sommes de la génération qui doit montrer le savoir-faire de ceux qui l’ont et pouvoir le faire à l’échelle des pays. Nous devons nous mettre ensemble pour valoriser davantage les sociétés burkinabè qui d’ailleurs, se démarquent dans la sous-région. Il faut que la publicité soit au diapason de ces exigences du marché mondial. On ne doit pas prendre des canons internationaux. »

Cette activité est sous le parrainage du Président de l’Assemblée nationale, présidée par le président du Conseil supérieur de la communication et sous le patronage du ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole gouvernement. Le budget de cette activité s’élève à environ 30 millions de F CFA.

Photo de famille des membres de l’association Publicitaires Associes

Soyez le premier à commenter sur "Publicitaires Associes : Une rentrée publicitaire pour redorer le blason de la publicité au Burkina Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

6 + sept =