Promotion de l’industrialisation accélérée au Burkina: Le comité de pilotage reçu par le Premier ministre

 

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a présidé ce vendredi 05 juin 2020 une session du comité de pilotage du programme pour l’industrialisation accélérée au Burkina Faso. La session du jour a consisté à faire le point sur la mise en œuvre du plan d’action 2019 du secrétariat technique qui a en charge de mettre en œuvre le plan d’industrialisation accélérée.

Au sortir de la rencontre avec le Premier ministre, le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré s’est dit très satisfait des échanges car cela a été constructif en ce sens que ça leur a permis de mieux préparer le plan d’industrialisation accélérée du pays et de mieux s’appesantir sur les difficultés auxquelles ils devront faire face, afin de mieux se préparer pour les affronter. «Le Premier ministre nous a donné les orientations à suivre pour promouvoir le secteur industriel en incluant le secteur du privé », a déclaré Harouna Kaboré puis de poursuivre : «  le secteur industriel est un secteur à promouvoir afin que nous puissions développer la transformation de nos matières premières ». Les exportations, termine-t-il, rapportent des devises au pays certes, mais si nous arrivions à transformer nos matières premières avant de les exporter, cela fournira plus de devises à notre pays et fera la promotion de la consommation de nos produits. « Si au lieu d’exporter par exemple des moutons nous exportions de la viande sortie de nos abattoirs, si nous faisions en sorte qu’au lieu d’exporter du coton nous les transformions en vêtements ou en tissus, si au lieu d’exporter nos fruits nous les transformions d’abord en différents produits finis, nous tirerons plus de bénéfices et le pays se développera davantage »

Rappelons que dans le cadre de la réalisation de l’axe 3 du PNDES, il a été confié aux ministères en charge de la mise en œuvre de la politique sectorielle transformation industrielle et artisanale et l’ensemble des ministères qui concourent à fournir de la matière première pour l’industrialisation et la transformation artisanale, de pouvoir opérationnaliser le volet industrialisation du Burkina. Il s’agit entre autres du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, du ministère de l’énergie, du ministère des finances, du ministère de l’urbanisation, etc.

C’est ainsi qu’il a été développé deux (02) instruments à savoir la stratégie nationale d’industrialisation et le plan d’industrialisation accéléré. A en croire le ministre, les instruments de mise en œuvre des actions programmées ont été mis en place et l’ensemble des informations, des fiches techniques et tout ce qu’il faut pour que le secteur privé puisse intervenir dans le domaine, ont été préparés.

 

Soyez le premier à commenter sur "Promotion de l’industrialisation accélérée au Burkina: Le comité de pilotage reçu par le Premier ministre"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatorze − six =