Programme d’urgence pour le Sahel : un budget de 147 milliards FCFA à mobiliser pour l’année 2019

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé ce vendredi 15 mars 2019, la première session du conseil d’orientation stratégique (COS) du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF). L’occasion a été donnée aux membres du conseil de faire un point sur l’état d’exécution du programme en 2018, d’examiner le plan de travail annuel budgété de l’année 2019 et d’examiner la stratégie d’extension du PUS-BF.

A l’issu des entretiens, le bilan fait du programme d’urgence pour le Sahel est satisfaisant, selon les acteurs. « Nous avons pu stabiliser le rapport d’exécution de 2018 et avons un taux de 51,9% de réalisation des activités physiques sur le terrain »,  déclare Pauline Zouré, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et d’ajouter : « Sur près de 285 activités qui ont été planifiées en 2018, nous avons pu mettre en œuvre 148 activités. Ce qui est pour nous, un motif de satisfaction au regard des difficultés à travers lesquelles le programme s’est exécuté.» Plusieurs partenaires ont permis la réalisation des activités. C’est dans ce sens que le COS « félicite les acteurs pour ces résultats » tout en les invitant à « redoubler d’efforts pour la mise en œuvre du programme au cours de l’année 2019. »

Selon le gouverneur de la région du sahel, le colonel major Yoda Péguy Hyacinthe, il y a des activités qui ont été programmées mais n’ont pas été effectuées à cause de la situation préoccupante de sécurité. Cependant, il rassure que « si vous allez sur le terrain aujourd’hui dans la région du sahel, vous allez remarquer qu’il y a des réalisations et la population a une très bonne appréciation de l’exécution de ce programme. Il y a un impacte positif sur le développement car, cela a permis de changer la vie des populations du sahel. »

Concernant l’extension du Programme d’urgence pour le sahel, quatre nouvelles régions y prennent place. Il s’agit de la région de l’Est, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-est et la région du Nord. Cette stratégie d’extension est celle complémentaire de « construction de résilience dans ces zones qui sont aussi affectées par la fragilité ». « Aux travers de cette nouvelle stratégie, nous envisageons de recentrer les activités afin d’avoir beaucoup plus d’impacts sur le terrain et pouvoir mobiliser l’ensemble des partenaires techniques et financiers autour de la stratégie d’intervention », explique Pauline Zouré et de conclure que « le budget du plan de travail qui a été arrêté pour 2019, est à hauteur de 147 milliards de francs CFA avec près de 70% de financement acquis. »

Le COS est donc pour la mise en œuvre rapide de la stratégie à travers l’élaboration de son plan d’action et « l’opérationnalisation des dispositifs régionaux de coordination et de suivi du PUS-BF dans les nouvelles zones concernées. » En effet, « l’enveloppe globale pour ces nouvelles zones est fixée à 100 milliards de FCFA par ans sur la période 2019-2021. » Toutes fois, ces financements proviendront du budget de l’Etat et des ressources mobilisées auprès des partenaires techniques et financiers.

Soyez le premier à commenter sur "Programme d’urgence pour le Sahel : un budget de 147 milliards FCFA à mobiliser pour l’année 2019"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 1 =