Produits et mets à base de grains de maïs au Burkina : un livret de recettes est désormais disponible

Une cérémonie de présentation officielle d’un livret de mets à base de grains de maïs, s’est tenue jeudi à Ouagadougou. Désormais, un livret d’environ 30 recettes à base de grains de maïs, est disponible au Burkina Faso.

Dans le but de promouvoir, diffuser et valoriser les variétés de maïs à haut rendement dans l’espace UEMOA, l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et des innovations (ANVAR) en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, a tenu ce jeudi 09 mai 2019, la cérémonie de présentation officielle du livret de mets à base de grains de maïs.

Ce livret de recettes a été présenté par Dr Ba/Hama Fatoumata de lIRSAT (Institut de Recherche en Sciences Appliquées et Technologies). Il est le fruit d’un projet financé par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) pour la valorisation des variétés de maïs à haut rendement dans les huit (08) pays de l’espace. Ce projet est mis en œuvre dans un contexte où la sécurité alimentaire dans les pays membres de l’Union, se caractérise par une précarité quasi-générale.

Le présent ouvrage se veut être un outil de valorisation et de vulgarisation du maïs à la disposition de tous les acteurs intervenants dans les différents maillons de cette filière. En effet, il comporte deux parties principales. Une première partie consacrée aux produits et mets à base de maïs, qui présente les recettes courantes rencontrées dans l’alimentation humaine dans l’union avec leurs procédés de fabrication. Et une deuxième partie qui présente les équipements utilisés pour la transformation du maïs.

Le Directeur général de l’ANVAR, Dr Louis Sawadogo a tenu à remercier l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à la réalisation de ce projet, tout en fondant espoir qu’il contribuera à la lutte pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au sein de l’Union à travers la fabrication de mets variés et de bonne qualité, de même que l’utilisation rationnelle et optimale des équipements et moyens de transformation.

Quant à Urbain Ibrahim COULIDIATI, ministre délégué à la recherche scientifique et à l’innovation, son département ministériel pilote la première phase pilote de cinq (05) ans du projet. Selon lui, le ministère a chargé l’ANVAR d’en assurer la coordination, avec l’accompagnement de l’Institut de l’Environnement et Recherches Agricoles (INERA) et l’IRSAT. Monsieur COULIDIATI a tenu, au nom du gouvernement, à exprimer leur reconnaissance à l’endroit de la commission de l’UEMOA, pour son financement de la 1ère phase du projet à hauteur de 1 150 000 000 (un milliard cent cinquante millions) de francs CFA. Il a également félicité tous les acteurs de ce projet, et spécialement tous ceux qui ont contribué à l’élaboration et à la mise au point de ce livret, sans oublier tous les acteurs de la chaîne de valeur de la filière maïs.

Le ministre a précisé que « plusieurs responsables de différents ministères des huit (08) pays membres de l’UEMOA, ainsi que la commission de l’UEMOA, travaillent à l’élaboration des documents de la 2e phase du projet, sur la base des acquis de la phase pilote » . Il a souhaité que cette 2e phase bénéficie, comme la précédente, de l’accompagnement financier de l’UEMOA, tout en lançant un appel aux partenaires techniques et financiers pour les inviter à aider à la consolidations des acquis de la 1ère phase et à les étendre à l’échelle régionale, afin d’assurer la sécurité alimentaire dans tout l’espace UEMOA.

 

Soyez le premier à commenter sur "Produits et mets à base de grains de maïs au Burkina : un livret de recettes est désormais disponible"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

19 + trois =