Présidentielle en Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló remporte le second tour

 

Le candidat du Madem G15, Umaro Sissoco Embaló, a remporté le second tour de la présidentielle en Guinée-Bissau. Appris par Jeune Afrique, il a obtenu 53,55% des suffrages exprimés, contre 46,45% pour Domingos Simões Pereira, candidat investi par le PAIGC, selon les chiffres officiels délivrés par la Commission électorale nationale (CNE). Ce dernier a annoncé son intention de contester ces résultats.

À 47 ans, celui que l’on surnomme « le général », Umaro Sissoco Embaló, remporte la présidentielle lors de laquelle il s’est présenté sous l’étiquette du Mouvement pour l’alternative démocratique (Madem G-15).

Il a remporté 53,55% des voix, contre 46,45% à son adversaire, Domingos Simões Pereira, candidat investi par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC).

La participation s’élève à 72,67%, pratiquement identique à celle du premier tour, le 24 novembre.

« Les résultats provisoires qui viennent d’être proclamés sont pleins d’irrégularités, de nullité et de manipulations, qui (constituent) une fraude électorale. Un tel résultat, nous ne pouvons pas l’accepter », a déclaré devant des militants au siège de son parti Domingos Simões Pereira, alors que les supporters de Umaro Sissoco Embaló fêtaient la victoire dans le centre de la capitale Bissau à grands coups klaxons et de concerts de casseroles.

« Nous allons amener toutes les preuves qui démontrent que les résultats ont été changés », a ajouté le chef du PAIGC, en annonçant un « recours en annulation » après consultation de ses conseillers juridiques.

Un président de la concorde nationale

« Je serai un président de la concorde nationale », a pour sa part assuré Umaro Sissoco Embaló. « L’euphorie de la campagne est terminée. J’ai besoin de tous les Bissau-guinéens pour faire une nouvelle Guinée-Bissau », a-t-il ajouté depuis son siège de campagne.

Ancien général et diplômé en sciences politiques, Umaro Sissoco Embaló a été le Premier ministre de José Mario Vaz entre novembre 2016 et janvier 2018. Cette même année, avec d’autres élus dissidents du PAIGC, il a fondé le Madem G-15.

Soyez le premier à commenter sur "Présidentielle en Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló remporte le second tour"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois + 6 =