Election d’Emmanuel Macron en France : Des français de Dédougou s’expriment

Le second tour des élections présidentielles en France se sont déroulés le dimanche dernier. Avec un taux de 65,8% Emmanuel Macron remporte ces élections face à son adversaire Marine le Pen. Comment les citoyens de la cité de Bankuy ont apprécié ces élections ? Qu’est ce qu’ils pensent du nouveau locataire de l’Elysée ? Nous avons tendu notre micro ce 10 Mai 2017 à des citoyens parmi lesquels des français .Lisez plutôt !

Samuel Brunel : ressortissants français vivant à Dédougou

Moi je n’ai pas pu participer à ce vote mais suis convaincu que ce jeune qui vient de remporter n’est pas jeune il peut faire beaucoup pour la France en terme de changement. Vous savez, toutes les sociétés ont besoin d’évoluer et ne pas rester statique mais en France un coup c’est gauche un coup c’est droite et vice versa on voit très peux le changement. Je pense qu’Emmanuel Macron a toutes les qualités requises pour faire du bon travail je l’espère. Je ne connais pas trop l’individu mais son physique et son verbal me plait ainsi que ses actions. Il comprend l’économie d’en bas et d’en haut alors que dans tous les pays on peut dire que c’est 80% de la population qui est en bas et le reste en haut ou moyennement en haut donc il faut d’abord essayer de soulager l’économie d’en bas pour que l’économie d’en haut sache comment il va travailler pour que le pays avance soit en interne sortir à l’international. Donc on espère même que ce petit là fasse beaucoup pour l’Afrique. Que ce soit en France ou en Afrique qu’on arrête d’assister les gens qui ne méritent pas d’être assistés, mais les accompagner dans leurs rêves.

Achille Sanou : comptable

Du point de vue transparence, j’apprécie ces élections qui ce sont bien déroulées et qui ont connu l’élection d’Emmanuel Macron comme président à la tête de la république française. Je pense que c’est un bel exemple aux yeux des politiciens africains. Je pense que ce que les Africains attendent de Macron, c’est de renforcer la coopération avec les pays africains en apportant des aides pour le développement de ces pays-là surtout dans le domaine de l’agriculture, l’éducation, la santé et dans le domaine sécuritaire vu le contexte de terrorisme que nous connaissons.

 

 

Damien Radik  : Directeur d’usine de lampe solaire originaire de France résident au Burkina Faso.

Je pense que ça été un grand étonnement pour nous tous de voir ce nouveau président si jeune, on l’a vu au second tour avec des candidats qui ne sortent pas des parties traditionnels de la politique française vraiment c’est un choix qui a été originel et nouveau. Je dois dire que c’est un peu l’inconnu parce qu’on ne le connaît pas très bien même s’il a été ministre pendant un an et de ce qu’on a pu voir de lui ne répondait pas à nos attentes. Moi je suis très sceptique car je ne me sens pas représenté par ce président comme beaucoup de français qui on fait beaucoup d’abstention, de vote blanc au second tour malheureusement il n’a pas fait l’unanimité autour de lui, mais je demande à voir je ne vais pas le juger avant d’avoir vu son travail nous verrons ce que ça va donner. Donc je souhaite que le nouveau président arrive à retisser les liens entre les français et le politique. Il y a également beaucoup de chômage en France s’il peut également faire quelque chose. Je pense que le président Macron doit aider l’Afrique je pense que y a un besoin mais de manière intelligente. Il ne sert à rien d’envoyer des millions d’euro sans savoir ce que les gens font de cet argent et un suivi pour savoir ce que les gens font de cette argent. Nous ce que l’on veut c’est que l’Afrique soit autonome  mais il faut encore du temps.  j’attends surtout du nouveau président qu’il fédère autour de lui, qu’il fédère les français en rappelant les origines des français souvent on fait trop de raccourcis on oublie les racines de la France. Malheureusement on perd un peu le sens de l’amour du pays on sait plus trop d’où on vient et on a du mal à admettre et à comprendre nos racines vraiment que chaque français sur le territoire français regagne cette amour du pays la confiance aussi en la politique parce que on a vu dans cette élection y a deux monde à savoir le citoyen et la politique malheureusement on se fait pas représenté par ces hommes politiqueS. Il y a également un problème en France qui se produit aussi au Burkina Faso à savoir le terrorisme. Il va falloir que le nouveau président trouve une solution car ça commence à être dur pour tout le monde.

 

Samuel zoungrana : leader politique

Je félicite les français pour avoir organisé une élection qui sort du commun ce que j’apprécie positivement. Mais en tant qu’africain, je me dis que la politique française demeure toujours une politique française. Que ce soit marine Le pen ou Macron c’est les intérêts des français qui vont toujours primer donc l’Afrique n’a pas à attendre grand-chose de la France selon moi. Que l’Afrique sache que les français vont toujours lutter pour les français car c’est leurs intérêts. L’Afrique va toujours jouer son rôle d’accompagnement de la France donc faut pas attendre grand-chose d’eux. Qu’on déshabille Pierre pour habiller Paul pour moi c’est toujours la même chose.

 

Ibrahim Donyéré : chargé des affaires culturelles et artistiques à la Mairie de Dédougou.

Pour ce qui est de l’élection de Macron à la tête de la république française je pense que ça n’a pas tout à fait surpris vu son adversaire Marine le Pen. Je pense que l’élection d’un jeune comme Macron a suscité de l’encouragement et un avenir et ça permet à nous jeunes de prendre conscience qu’on n’a pas besoin d’avantage particulier pour accéder à des niveaux très élevés du point de vue politique. A 39 ans il est président de la France cela est dû aux efforts et au travail qu’il a abattu malgré son jeune âge. On a vu que c’est une opportunité qu’il a pu saisir car il était au milieu de gros calibres qui ont été plus ou moins discrédité par ci par là et lui a saisi l’opportunité pour se hisser à la tête de la république française. Donc la jeunesse du côté africain doit ce dire qu’il ne faut pas se jouer les marionnettes, mais il faut avoir des idéologies bien nourris c’est ce qui nous permet de garder le cap malgré les difficultés. Quand on est mobilisé autour d’une idéologie, c’est difficile malgré les difficultés de laisser tomber mais quand ce qui nous retient c’est des choses superficielles comme le matérielle ce n’est pas intéressant c’est ce qu’on constate malheureusement dans ce qui est le cas relation jeune et politique. De mon avis moi je pense que l’Afrique doit attendre d’elle même car la politique française vis à vis de l’Afrique ne va jamais changer c’est comme vous voulez c’est un canevas que et tout président essaie d’être dedans.

Soyez le premier à commenter sur "Election d’Emmanuel Macron en France : Des français de Dédougou s’expriment"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

huit + cinq =