Plan d’actions national genre et énergie : garantir l’égalité des sexes dans le secteur de l’énergie

 

S’est tenue mercredi à Ouagadougou, l’ouverture d’un atelier sur la validation du plan d’actions national genre et énergie. L’objectif global de cet atelier est de valider et d’adopter le plan d’actions national pour l’intégration de la dimension genre dans l’accès à l’énergie au Burkina Faso.

Le 4 juin 2017, les Chefs d’Etats de la région adoptaient la politique de la CEDEAO sur l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie. L’objectif de cette politique est entre autres, garantir l’égalité des sexes dans le secteur de l’énergie à travers des actions diverses comme, accroître la sensibilisation sur le sujet ; intégrer la dimension genre dans les politiques, programmes et initiatives énergétiques ; accroître la participation des femmes dans le secteur public et privé.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’énergie, Jean Paul Yanogo.  « Pour garantir un développement homogène, qui tient compte des différentes couches socio-économiques de notre société, le Burkina Faso dans la conception des politiques et développement, a tenu compte d’un certain nombre de thèmes transversaux en l’occurrence, le genre », explique Jean Paul Yanogo. A l’en croire, depuis 2009, le Burkina Faso a adopté la politique nationale genre dont la mise en œuvre devrait permettre la prise en compte effective des questions de genre dans les politiques, projets et programmes du pays. Cette mise en œuvre a permis la création des cellules ministérielles genres dans les différents départements et institutions. Le secrétaire général souhaite qu’à l’issue de cet atelier, il y ait un plan d’actions réaliste et réalisable.

« Au Burkina Faso, il n’y a pas de discrimination en terme d’accès à l’énergie mais au regard des revenus des femmes, ce n’est pas évident qu’elles aient les mêmes capacités d’accéder à l’énergie comme les hommes. C’est en cela qu’il faille regarder à un certain niveau, quels types d’actions menées pour les encourager à accéder à l’énergie, les plus productifs possible », indique le Directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère de l’énergie, Bourahima Nabi. C’est aussi, selon lui, motiver les jeunes filles dans le domaine estudiantin à s’intéresser davantage au métier énergétique.

 

Soyez le premier à commenter sur "Plan d’actions national genre et énergie : garantir l’égalité des sexes dans le secteur de l’énergie"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quinze − 5 =