Panel de haut niveau : Concilier entrepreneuriat et la citoyenneté responsable

 

Le Projet femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) a, en collaboration avec le projet « jeunesse, paix et sécurité » de l’UNDESA, organisé un panel de haut niveau ce jeudi 05 septembre 2019. Tenu à Ouagadougou, ce panel porte pour thème : « concilier l’entrepreneuriat et la citoyenneté responsable : facteur de renforcement d’une cohésion sociale durable. » Il s’agit entre autres, d’informer et sensibiliser les participants sur les comportements citoyens responsables, favorables à une cohésion sociale et une paix durable.

Le ProFeJeC est une institution mise en œuvre par le Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) avec le soutien de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg et en concertation étroite avec le ministère burkinabè de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes. Ceci, dans divers buts dont l’accompagnement de la création et la viabilisation d’entreprise par les jeunes et les femmes. C’est ce qui justifie la pertinence de ce panel dont les participants sont essentiellement des femmes et surtout des jeunes.

« Notre pays traverse un certain nombre de difficultés. Il y a des défis majeurs en lien avec les questions de cohésion sociale. Et concilier entrepreneuriat – citoyenneté responsable pour pouvoir atteindre un niveau de cohésion durable, c’est amener les femmes et jeunes à comprendre davantage ce qu’est leur rôle dans toutes les initiatives, qu’elles soient sociales, culturelles, économiques », a laissé entendre Martine Yabré, Secrétaire générale du réseau femme-jeunes et paix. Pour elle, c’est une occasion de sensibiliser cette cible (femmes et jeunes) sur la nécessité d’inclure un certain nombre de valeurs, de principes dans toute entreprise qui est initiée afin de participer à la cohésion sociale. Martine Yabré poursuit en faisant la nuance entre “entrepreneuriat“ qui est le fait d’entreprendre, d’avoir une idée et de pouvoir la traduire en projet, et “entreprenariat“ qui est un ensemble de programme souvent, soit au niveau individuel ou au niveau d’un groupe donné ou même au niveau étatique.

A en croire Moumine Sissao, coordonnateur du ProFeJeC, « les défis énormes du projet, c’est de pouvoir concilier l’entrepreneuriat et la promotion de certaines valeurs, la responsabilité sociale des entreprises pour favoriser l’émergence d’un nouveau type d’entrepreneurs praticiens de valeurs, qui prend en compte les préoccupations sociales et environnementales ». La coordonnatrice nationale du projet jeunesse, paix et sécurité, Emmannuella Toé explique qu’il sera question, lors de ce panel, de parler de l’entrepreneuriat, de l’engagement citoyen qui est aussi gage de cohésion sociale. « La synergie d’action que nous voulons mettre en œuvre ici, est de pouvoir permettre à cette jeunesse du Burkina de concilier leurs engagements pour la cohésion sociale et aussi l’entreprenariat », a-t-elle précisé.

Selon Steeve Lankoandé qui a participé à ce panel, par ailleurs président des Jeunes intègres pour l’émergence du Faso (JIEF), cette initiative est à saluer grandement et surtout pour le thème choisi qui est très important. « Cette conférence est primordiale et c’est une occasion pour nous les jeunes, de savoir comment tirer notre épingle du jeu de l’entrepreneuriat », a-t-il déclaré tout en espérant qu’au terme de ce panel de haut niveau, chaque participant présent dans la salle sera satisfait et sortira bien outillé. En tant que président d’une association, il a invité l’Etat à toujours soutenir ces genres d’initiative car « ce sont les formations qui permettent aux jeunes de comprendre et de savoir entreprendre. C’est d’ailleurs à travers ceci que l’on pourra lutter contre le chômage au Burkina Faso. »

Soyez le premier à commenter sur "Panel de haut niveau : Concilier entrepreneuriat et la citoyenneté responsable"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-neuf − 13 =