Ouagadougou : Un festival pour la diversité culturelle et l’unité nationale

 

La 3ème édition du Festival artistique et culturel de l’arrondissement n°2 de Ouagadougou, a officiellement ouvert ses portes dans la soirée du vendredi 20 décembre 2019, en présence d’une forte mobilisation de la population.  A l’occasion, cette zone de la capitale burkinabè a vibré au rythme de plusieurs activités.

Sous le patronage de Salifo Tiemtoré, ministre de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, sous le parrainage de Marie Rose Sanou, opératrice économique, et le co-parrainage de Pundjabi Rajes, la 3e édition du Festival artistique et culturel de l’arrondissement n°2 de Ouagadougou, s’est déroulée du 19 au 22 décembre 2019 à la Maison des jeunes Naaba Ambga.

« Diversité culturelle et unité nationale » est le thème choisi pour cette édition. Selon Lassané Yanogo, maire de cet arrondissement, la tenue de ce festival met la culture en exergue dans cette zone de la capitale du Burkina Faso. « C’est la preuve par A+B que la culture vit bien dans notre arrondissement. C’est un arrondissement qui a une longue tradition de culture, que ce soit avec le Larlé Naaba Ambga, que ce soit avec les différentes troupes qui se sont manifestées dans cet arrondissement, que ce soit avec les dodos, vraiment c’est une partie de la commune de Ouagadougou qui vit bien en culture », a soutenu le maire.

Pour monsieur Yanogo, ce thème interpelle le Peuple Burkinabè sur la nécessité qu’il possède au-delà des différences culturelles, de se serrer les mains et d’être au-dessus de ces différences afin de cultiver l’union sacrée autour des intérêts majeurs du pays et de la cause nationale. « Avec les difficultés que nous avons, il faut rejeter tout préjugé fondé sur des bases ethniques ou culturelles, il faut rejeter toute haine fondée sur des divergences culturelles, et plutôt voir ce qu’il y a de positif pour une complémentarité,  pour le bien-être de notre arrondissement et de notre pays », a souhaité Lassané Yanogo.

Durant ces quatre (04) jours, plusieurs activités ont été au menu de ce festival. Il s’est agi entre autres, d’une conférence publique, des prestations d’artistes, un dassandaga, des expositions d’œuvre d’art, des compétitions artistiques et culturelles, un cross à vélo, un défilé des associations féminines, etc. A en croire le maire, la population de son arrondissement est très satisfaite de ce festival, en témoigne l’engouement constaté autour de cette troisième édition.

 

Soyez le premier à commenter sur "Ouagadougou : Un festival pour la diversité culturelle et l’unité nationale"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × 5 =