Monsieur Noaga: un dramaturge burkinabé qui entend pousser très haut le niveau de sa carrière

Le dramaturge NABALOUM Amadou a rendu visite ce mardi 13 février 2018, les locaux du journal « Editions Faso-Actu ». Au profit d’une interview, l’artiste a relaté brièvement son parcourt et prétend se hisser très haut dans cette particularité culturelle.

Auteur de pièces de théâtre, NABALOUM Amadou est surnommé « Mba Noaga« . Ces mots en mooré qui signifient « Monsieur le coq » laissent paraître l’art de l’humour qui anime ce monsieur. Il est né en Côte d’ivoire plus précisément à Cocody d’où dix (10) ans après, il rentre au pays dans son village à Korsimongo.

Un fils de la province de Sanematenga, il a fait quatre (04) ans à l’école coranique, avant de s’approcher aux vieux et vieilles du village pour avoir des connaissances sur les coutumes. Mba Noaga a affirmé qu’en 1983, il a été désigné pour suivre le chef coutumier « Tingsoba » du village de Nab-dogo. Ce qui lui a permis d’avoir des connaissances sur les différents lieux sacrés.

« Le 24 décembre 1985, j’ai commencé ma première pièce théâtrale qui avait pour thème: Nak-la-gouloungou dans mon village » a-t-il laissé entendre. Ce thème explique la mise en scène d’un homme qui veut faire du mal à son voisin. Monsieur Nabaloum va quitter son village pour s’installer à Boussé où, il réalisera une autre pièce de théâtre.

« En 1998, j’ai réalisé une autre pièce à Boussé avec la troupe Wendemanegda qui avait pour thème: Tab-raado, porté sur le VIH/SIDA » a-t-il poursuivi. Un ans après, il va quitter cette troupe pour rejoindre une autre du nom de Sagl-Taaba, où ils réaliseront ensemble « le mariage forcé (sompagnimdi) »

L’artiste nous a fait savoir qu’il a participé à plusieurs formations avec l’Atelier de Théâtre Burkinabé (ATB). Il a précisé qu’avec ladite dernière troupe, ils ont occupé la sixième (06) place au Concours de Théâtre Forum (CTF).

Aujourd’hui marié et père de six (06) enfants, Nabaloum Amadou dit Noaga est le Directeur artistique de sa propre troupe dénommée « Compagnie Théâtrale de Kourwéogo (CTK) », qu’il a créé depuis décembre 2011. Le patron de cette troupe nous a confié nombreuses difficultés qui leur font face, avant d’inviter les personnes de bonne volonté à lui apporter leurs soutiens indéfectibles. En ce sens que les moyens, technique, financier et moral sont vivement souhaités.

Soyez le premier à commenter sur "Monsieur Noaga: un dramaturge burkinabé qui entend pousser très haut le niveau de sa carrière"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

20 − 13 =