Monde de la musique : Dabross fait son entrée officielle

La dédicace de l’album de Harouna Dabré à l’état civil, slameur burkinabè alias “Dabross“ , s’est déroulée le mardi 19 mars 2019 dans l’un des quartiers “non lotis” de Ouagadougou. Une dédicace pas comme les autres, qui a permis à l’artiste de nommer cet évènement “Zoulougkouri“, c’est-à-dire « Baptême » en langue “mooré“ . Cet album de huit (08) titres, slamé en “mooré“ et traitant divers thèmes mélangés à l’humour, est le premier bébé de l’artiste slameur qu’il a baptisé “non lotis zenne”.

Dabross fait désormais son entrée officielle dans la musique avec un premier album intitulé « non lotis zenne ». C’est un album de huit (08) titres traitant plusieurs thèmes. En effet c’est cet artiste là, qui arrive à faire la conciliation entre le slam et l’humour. Pour cet album, « je me suis laissé guider par mon inspiration. Il y a dans cet album, du slam acoustique, un acapela, de l’humour, de l’ambiance, ce qu’on n’a pas l’habitude de voir dans le slam. », confit l’artiste et d’ajouter : « je traite des thèmes engagés, des thèmes d’amour et j’interpelle les jeunes à repartir aux sources, parce qu’il y a beaucoup de choses à apprendre dans la case de grand père. » N’hésitant pas de clamer sa vie dans les “non lotis“, l’artiste se plait de vivre avec ces personnes « qui sont considérées comme la basse classe de la société. »

Dabross, un jeune talentueux

Selon Alif Naaba, parrain de la soirée, c’est du jamais vu dans le milieu du slam. « Il ne vient pas apporter que du slam qu’on connait d’habitude, mais aussi, un slam avec une caricature purement burkinabè en “mooré“. C’est la première fois que le slam est dessiné de sorte qu’il n’y a aucun complexe et qui touche beaucoup, parce qu’il met en relief la beauté de la langue “mooré“ », a affirmé Alif Naaba, tout en précisant avoir fait la connaissance de Dabross lors d’une formation avec l’ambassade des Etats-Unis, et qu’on avait repéré ce jeune talentueux qui « avait des qualités et qui pouvait aller loin ».

« Je suis très content de voir qu’il est arrivé à se faire un public, se faire entendre et comprendre. Je lui souhaite beaucoup de succès et je continuerai de le soutenir à fond comme tous ces jeunes que je soutiens d’ailleurs », a ajouté le parrain de cette dédicace.

Un jeune qui mérite le soutien des aînés

Ce “Zoulougkouri“ a connu également la présence de maître Gilbert Noël Ouédraogo, qui dit avoir connu l’artiste à travers les réseaux sociaux. Selon lui, c’est « quelqu’un qui est plein d’imaginations et qui a besoin d’accompagnement, surtout qu’il aide à mieux connaitre notre culture ». Pour maître Ouédraogo, l’artiste peut compter sur son soutien, afin de continuer dans cette lancée et avoir beaucoup plus d’œuvres. « La jeunesse a besoin de l’accompagnement des aînés, que nous sommes », a-t-il conclu.

Soyez le premier à commenter sur "Monde de la musique : Dabross fait son entrée officielle"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

9 − huit =