Miss Burkina acte 2 : le comité d’organisation s’active

Les hostilités de la deuxième édition de miss Burkina sont lancées. Ce vendredi 19 janvier 2018, le comité d’organisation était face aux journalistes pour donner les informations pratiques quant à l’organisation de ladite édition. Ce qu’il faut retenir, la miss qui sera couronnée en juillet prochain, devra être non seulement belle, mais distinguée et cultivée selon le comité d’organisation.

Le comité d’organisation du concours de beauté Miss Burkina s’active pour la deuxième édition de l’évènement. Ce vendredi 19 janvier 2018, il a initié une conférence de presse pour donner le top départ des inscriptions.

Miss Burkina est plus qu’un concours de beauté. C’est une école au sein de laquelle on apprend à la jeune fille à prendre confiance de son potentiel physique et intellectuel, d’après le Président du comité d’organisation Alpha Ouedraogo. La présente édition se déroulera du 8 février au 27 juillet 2018 dans les 13 chefs lieux de régions du pays, foi de M. Ouedraogo. A l’en croire, l’honneur est faite à Dédougou chef lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, pour débuter les phases régionales. Ouedraogo indique que le jury qui sera nommé par le comité, aura à sa charge d’élire la Miss Burkina et ses deux dauphines et de préciser que les candidatures au trône de Miss Burkina sont les « Miss régionales », présélectionnées dans 13 régions du Burkina.

 

Viviane Fofana, Secrétaire générale de Miss Burkina soutient que les candidates seront présélectionnées par dossiers. La première phase c’est-à-dire la phase de sélection régionale, consistera à retenir les deux premières miss de chaque région. Ensuite, il y aura la phase de pré-finale. Cette phase est l’affaire du jury et du public, a laissé entendre Mme Fofana. En effet, ces derniers seront chargés de sélectionner 18 candidates pour la phase finale. Elle est prévue pour se tenir dans le mois de juillet.

La plus belle du Burkina Faso repartira avec 5 millions de francs CFA et des lots en nature

 Les miss régionales selon le comité, se partageront la somme de 500 000 francs CFA repartie comme suit : 1re  250 000 F CFA, 1re dauphine 150 000 francs et la 2e dauphine 100 000 francs CFA. La Miss Burkina, en plus de la couronne et son mandat qui durera une année, aura 5 millions de francs CFA et des lots en nature. La deuxième dauphine quant à elle, se tirera avec 2,5 millions de francs CFA et des lots. La 2e dauphine gagnera la somme de 1 million et des lots. La quatrième et la cinquième miss auront chacune 500 000 et 300 000 francs CFA.

Les conditions de participation de Miss Burkina

Pour participer à Miss Burkina, en plus d’être célibataire et sans enfant, il faut être impérativement burkinabè et être âgée d’entre 18 ans révolus et 25 ans non révolus. En plus de cela, il faut avoir un niveau d’étude minimum équivalent à la classe de 1re des lycées. Aussi, il faut avoir une taille minimum de 1,68m et le teint naturel. Il faut, pour terminer être en possession de toutes ses facultés mentales.

Miss Burkina d’après le chargé de la communication et des relations avec les médias, Evariste Combary, a été créée dans les années 1990 par Moustapha Thiombiano et la première miss a été couronnée en 1992. Après quelques années d’interruption, le groupe Edifice a repris le flambeau et signé une convention avec le géniteur de l’évènement. Ce comité nommé « Nouveau Comité Miss Burkina », est à sa deuxième édition.

Soyez le premier à commenter sur "Miss Burkina acte 2 : le comité d’organisation s’active"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

5 + 1 =