Ministère des Transports : faire le bilan des activités à mis-parcours

Le Ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière a organisé un déjeuner de presse ce jeudi 20 septembre 2018 à Ouagadougou. Selon le service d’information du gouvernement, cette rencontre d’échange a été animée par le Ministre Vincent T. DABILGOU qui a fait le bilan de six mois des activités de son ministère.

C’est un bilan à mi-parcours positif avec un taux de réalisation de 53,64% acquis au cours des 6 derniers mois que le Ministre en charge des Transports a présenté aux journalistes. En effet, les transports routier, ferroviaire, aérien, la météorologie, la sécurité routière et la mobilité urbaine étaient à l’ordre du jour.

Au titre du transport routier l’on peut citer entre autres le renouvellement de 468 véhicules poids lourds de transport de marchandises et d’hydrocarbures, la modernisation et la sécurisation des titres de transport.

Au titre du transport ferroviaire, il y a la mise en œuvre de la convention de concession révisée sur le chemin de fer Abidjan-Ouaga-Kaya, puis la réalisation du projet d’interconnexion par chemin de fer Burkina-Ghana.

Au titre du transport aérien, c’est la certification de l’aéroport international de Ouagadougou à plus d’un milliard d’euro et les actions de relance de la compagnie Air Burkina qui sont accomplis.

Au titre de la météorologie, il y a la construction en cours d’un centre national de veille et d’alerte précoce et le projet de renforcement de la résilience climatique.

Pour ce qui est de la sécurité routière, il y a la campagne de démolition des ralentisseurs sauvages. Ce sont au total 213 ralentisseurs sauvages qui sont détruits. Aussi doit-on noter les opérations de surveillance et de contrôle de la vitesse renforcé en cours. La sensibilisation de 10 152 élèves de 66 établissements des 13 régions du Burkina Faso.

Au titre de la mobilité urbaine, l’on peut citer entre autres la création des autorités communales organisatrices des transports urbains dans le but de faciliter l’organisation, l’intervention et le financement des opérateurs de transports urbains dans les communes urbaines et le renforcement des activités de la SOTRACO.

Dans la ville de Ouagadougou il est prévu un projet de mobilité urbaine. Pour le Ministre en charge du transport, le secteur des transports est une grande priorité pour les autorités du pays et constitue l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES).

1 Commentaire sur "Ministère des Transports : faire le bilan des activités à mis-parcours"

  1. Bravo mr le Ministre pour ces résultats très appréciables

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze + six =