Ministère de l’environnement : 2 000 tonnes de déchets plastiques non biodégradables seront achetées cette année

Le processus d’achat des déchets plastiques non biodégradables déjà collectés suit son cours et le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique rassure les collecteurs. Pour se faire, le ministre a animé une conférence de presse ce matin 25 octobre 2016 pour faire part à la presse et à l’opinion nationale de la mise en œuvre de la loi n°017-2014/AN du 20 mai 2014 portant interdiction, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables et des perspectives du projet national de traitement et de valorisation des déchets plastiques (PTVP).imag0410

Deux sujets essentiels étaient à l’ordre du jour de cette conférence de presse. Il s’agissait pour le ministre Nestor Bassière et sa directrice générale de revenir sur l’application de la loi n°017 et les perspectives du projet PTVP. Sur le premier, le ministre nous affirme de l’adoption de l’application de cette loi sur le territoire. « Nous pouvons vous affirmer aujourd’hui que les textes d’applications ont été adopté et d’autres sont en cours ». Il rassure par la même occasion aux hommes de médias quant à l’effectivité de cette loi sur le terrain même si cela connait des difficultés dues à la méconnaissance de certains. « Toutefois, il ressort que l’application de la loi es de plus en plus effective sur le terrain même si beaucoup disent toujours méconnaitre cette loi. D’où la poursuite des sensibilisations ».

Ce constat est rendu possible grâce aux campagnes de contrôle de l‘application de ladite loi sur les treize régions du Burkina dont la dernière réalisée en août et septembre ont permis au ministre et sa délégation d’obtenir un résultat plus ou moins satisfaisant selon le ministre. «Il ressort des analyses des résultats de cette opération que 38% des unités contrôlées sont en règles vis-à-vis de la loi et 61% des acteurs contrôlés sont non conformes ».

Le Projet National de Traitement et de Valorisation des déchets Plastiques

imag0405Le sujet qui a dominé cette conférence de presse était le projet national de traitement et de valorisation des déchets plastiques (PTVP). Il ressort qu’une mission d’inventaire composée des agents du ministère a visités les treize régions pour faire l’état des déchets plastiques disponibles en stock. Cette mission a permis de récapituler un stock global disponible en attente d’être acheté de 3189 tonnes et  3118 tonnes de déchets pesés et déjà achetés. Le ministre nous apprend dans sa déclaration que la commission ah doc annoncé lors de sa dernière conférence de presse a été mis en place et cette commission a même rendu le rapport de ses travaux. Dudit rapport cinq points essentiels sont à mettre en œuvre.

Il s’agit de la définition du type de déchets plastiques et le prix à 125f CFA le Kg pour l’année 2016, la suspension de l’opération d’achats en 2017 et sa reprise en 2018 avec une réduction du prix d’achat à 50f CFA ; de définir une démarche opérationnelle de collecte et de valorisation des déchets plastiques cela par l’appui au financement de la collecte et la valorisation… ; de définir une démarche de commercialisation des produits semi-finis et finis ; la proposition d’une solution de gestion efficace des unités de traitement et de valorisation des déchets et la gestion du passif de 2014. Il s’agit là de trouver des solutions aux stocks de déchets plastiques existants et ceux incendiés.

  Les perspectives en matière de l’application de la loi

Afin de venir à bout de l’interdiction d’importation des sachets plastiques non biodégradables, le ministère envisage l’achat de trois appareils de test de biodégradabilité, la construction  de deux centres de traitement à Dori et Bobo Dioulasso. Le ministre a aussi annoncé l’acquisition de matériels de pesée, la sensibilisation, la réalisation de l’evaluation environnementale stratégique du projet et l’élaboration de guide de formation.

Le ministre Nestor Bassière à saisie l’occasion pour encourager les collecteurs des déchets plastiques à se tourner vers les acheteurs privés car dit’ il « le gouvernement à lui seul ne peut pas acheter tous les déchets en stocks ». Il est prévu pour cette année, l’achat de 2 000 tonnes dans les treize régions.

 

Soyez le premier à commenter sur "Ministère de l’environnement : 2 000 tonnes de déchets plastiques non biodégradables seront achetées cette année"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

5 × cinq =