Marathon paalga du grand Ouaga: « tout est fin prêt »

 

Ouaga-Laye devenu le marathon paalga du grand Ouaga se tiendra le samedi 07 décembre 2019. A quelques jours de cette activité, les organisateurs étaient en face des Hommes de Médias pour évoquer les derniers détails de ce grand évènement.

A travers le Marathon Paalga du grand Ouaga, Ouaga Laye renait de ses cendres. En effet, après quelques années sous silence, cette activité se tiendra cette année. C’est à cet effet, que le comité d’organisation a tenu une conférence de presse ce mercredi 27 novembre à Ouagadougou pour faire le point de l’organisation. Et « les préparatifs vont bon train », selon Ousseni Ilboudo, président du comité d’organisation.

Cette conférence de presse est une occasion pour les organisateurs de donner le trajet qui sera parcouru ce samedi 7 décembre. En ce qui concerne la situation sécuritaire actuelle qui pourrait saper l’évènement, le président du comité rassure que « la sécurité a effectué plusieurs missions de reconnaissances sur le terrain. A ce jour, je peux dire qu’elle maitrise les coins et recoins du tracé et elle met tout en œuvre sur le plan sécuritaire, afin que la compétition se déroule sans encombre. »

3.000.000 FCFA est le premier prix du marathon paalga du grand ouaga, suivi de 1.500.000 pour le deuxième prix. Toutefois, il y aura des prix jusqu’à la personne qui occupera la 20ème place. « A ce jour, on est à plus de 300 inscrits et la date limite pour les inscriptions, c’est le vendredi 30 novembre prochain au secrétariat de l’observateur paalga, à la fédération burkinabè d’athlétisme, à la direction du stade Issoufou Joseph Conombo ; en plus de ça, il y a des inscriptions déconcentrées par le biais des arrondissements de la mairie de Ouagadougou et les communes attachées au grand Ouaga », a laissé entendre monsieur Ilboudo. A l’en croire, ils sont au nombre d’une quinzaine de pays qui ont été invités à ce marathon dont certains ont déjà confirmé leur présence en l’occurrence, l’Ethiopie, le Kenya, le Maroc, le Cameroun, le Sénégal, le Niger, le Benin et le Ghana.

Ce marathon permettra aux Burkinabè de se mesurer à ceux qui viendront d’ailleurs car, il faut le dire, des pays « pro » en la matière y prennent part. Un des objectifs de cette compétition, c’est aussi permettre de tirer l’athlétisme burkinabè vers le haut.

La mairie centrale de Ouagadougou joue un rôle particulier dans cet évènement majeur. Il s’agit notamment d’apporter plus de lumière à l’activité en termes de mobilisation. Elle (la mairie) joue le rôle d’accompagnement.

Il faut noter que la somme de 3.000.000 FCFA n’est pas à négliger. Certains seront « prêts à tout » , c’est-à-dire travailler dur pour décrocher le premier prix. Là encore, les dispositions sont prises. En effet, une cellule de santé est mise en place afin d’éviter ou de détecter certaines irrégularités, si toutefois il y a cas de dopage par exemple.

Soyez le premier à commenter sur "Marathon paalga du grand Ouaga: « tout est fin prêt »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

11 + dix-sept =