« Ma prière pour le Burkina » : Un nouvel album de Abraham WEZ

 

Le Staff de l’artiste burkinabè Abraham WEZ a organisé une conférence de presse dans l’après-midi de ce vendredi 27 septembre 2019 à Ouagadougou. Face aux Hommes de Médias, il a été question pour l’artiste de présenter aux mélomanes, son nouvel album intitulé « Ma prière pour le Burkina«  .

Abraham WEZ, à l’état civil Ouesséna Abraham ABASSAGUE a vu le jour au début des années 80 à Accra où résidait son père, Boxeur professionnel et sa mère descendant d’une famille princière et héritière d’un père auteur compositeur et violoniste traditionnel.

Très tôt séparé de son père (à seulement quatre mois) décédé accidentellement lors d’une préparation d’un combat de gala, le jeune WEZ s’attache à sa mère qui l’initie au chant. A 12 ans, il intègre la chorale des enfants de sa Paroisse, puis à 17 ans, il apprend à jouer au Piano et à déchiffrer le Solfège ! Il devient Maître de chorale à 18 ans et compose ses premières chansons à 20 ans.

De la musique religieuse, cependant, Abraham se lance en 2003 dans la musique dite profane et participe à la première édition de l’émission « Nouvelles stars » de Cocktail avec des artistes comme Floby, Pamika, etc, avant de devenir lead vocal de l’Orchestre de l’Université de Ouagadougou en 2006. En effet, l’aventure musicale de l’artiste ne cessera de se mettre en exergue. Cela signifie qu’une histoire d’amour permanente existe entre Abraham WEZ et la Musique.

C’est ainsi qu’il a fait sortir son premier album de 12 titres, intitulé « Aba loari » en 2012, puis le 2ème « Terre d’exil » de 14 titres en 2015. Professeur de musique et multi-instrumentiste, il faut noter que Abraham WEZ a remporté le saxo d’argent de la compétition JAZZ PERFORMANCE 2012, organisée par JAZZ A OUAGA, avec son orchestre Oupolo Yéla Band. Également Auteur-Compositeur-Interprète-Arrangeur, il est nominé « meilleur espoir » au Kundé 2013, tout en étant connu comme membre de jury de l’émission Faso Académie. Et voici sa « Prière » pour son pays.

En effet, c’est d’ailleurs l’objectif de la tenue de ce point de presse. Il s’agit notamment d’un troisième album intitulé « Ma prière pour le Burkina » que l’artiste vient de mettre sur le marché du disque. Un album composé de dix (10) titres chantés en Kasséna, en Français, en Anglais dont l’espoir, l’amour et la reconnaissance sont les termes centraux traités en style Djongo, Reggae, Blues et Urban.

Les différents titres du nouvel album de l’artiste sont : « Ma prière pour le Burkina » , « T’inquiètes pas » , « Dieu bénit notre union » , « Sans pareil » , « C’est toujours possible » , « Allume une flamme dans ma vie » , « A ni soor » , « Tu es la reine immaculée » , « Merci ooh Jésus » et « Jésus m’a sauvé » . Il faut souligner que cet album parle essentiellement de la présence d’un Dieu unique, un Dieu d’amour et de réussite, vivant et agissant dans la vie de tout homme croyant ou pas, sans distinction de race ou de religion.

« Nous pouvons retenir un seul sens de cet album, c’est la prière pour le Burkina Faso. Tout le monde sait qu’actuellement, notre pays a besoin de prières« , a laissé entendre Abraham WEZ, tout en précisant que sa prière va dans trois sens à savoir, une prière pour que Dieu amène les burkinabè à se comprendre entre eux, une prière pour que Dieu soutienne les autorités actuelles (politiques, coutumières, religieuses, etc), et enfin une prière pour que Dieu touche le cœur de tous ceux qui s’en prennent au Burkina Faso injustement et à tort.

Soyez le premier à commenter sur "« Ma prière pour le Burkina » : Un nouvel album de Abraham WEZ"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

un + 18 =