Lutte contre le braconnage : des peaux d’animaux saisies et deux trafiquants interpellés

Le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique en collaboration avec l’ONG “Conservation et Justice“ a tenu une conférence de presse ce vendredi 11 janvier 2019 à Ouagadougou. Il était question de présenter des produits saisis des mains de braconniers suite à une opération du ministère avec l’appui du projet Ralf, le 17 décembre 2018.

A cause de l’insécurité grandissante de l’Est du Burkina, les différents trafics surtout celui de la faune, se développent. C’est ainsi que le 17 décembre 2018, « deux trafiquants burkinabè en possession de trois peaux de panthère et deux de lion » ont été interpellés par les Agents des eaux et forets. En effet, ces trafiquants d’animaux sauvages tentaient de commercialiser ces produits dans la ville de Ouagadougou. Lesdits produits proviennent, selon les conférenciers, du parc W-Arly-Pendjari (WAP) réparti sur le Burkina, le Niger et le Bénin. Cependant les procédures judiciaires et d’enquêtes étant toujours en cours, l’identité de ces deux “malfrats“ ne peut pas être révélée à l’opinion publique.

A entendre Sibibou Sina, Secrétaire général du ministère, « les enquêtes sont toujours en cours pour identifier et démanteler le réseau ». Pour ce qui est des condamnations, « ces délinquants saisis encourent une peine de prison allant de 1 à 5 ans et une amende pouvant atteindre cinq (05) millions de francs CFA, si l’on fait référence à la loi N° 003-2011/AN du 5 avril 2011 portant code forestier au Burkina Faso ». Dans ce sens, « la saisie de ces délinquants est une occasion pour nous, de lancer à nouveau un message à l’endroit de tous les amis de la nature de redoubler de vigilance et d’aider à mettre fin aux différents trafics des espèces animales », ajoute monsieur Sina pour inviter les populations à prendre part à la protection des ressources nationales.

Au cours de la conférence de presse, le Secrétaire général du ministère a remercié l’ONG Conservation Justice qui ne cesse de réitérer leur accompagnement depuis quelques temps dans cette lutte. Un combat, « qu’est celui de la protection des espèces menacées », a conclu monsieur Sina.

Soyez le premier à commenter sur "Lutte contre le braconnage : des peaux d’animaux saisies et deux trafiquants interpellés"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-neuf − 9 =