Lutte contre la légionnaire d’autonome : Les experts proposent la vulgarisation des méthodes réussies

La conférence régionale sur la gestion de la chenille légionnaire d’automne au sahel et en Afrique de l’ouest a pris fin ce jeudi 12 septembre 2019 à Ouagadougou. Trois jours durant, les 348 participants venus de 21 pays d’Afrique ont échangé sur des expériences et des leçons apprises de la récente invasion de la chenille légionnaire d’automne en Afrique. Ils ont préconisé des méthodes efficaces en vue de lutter contre le ravageur.

La cérémonie de clôture a été placée sous le co-patronage de leurs Excellences Roch Marc Christian KABORE, président du Faso et de son homologue Mahamadou Issoufou du Niger.

Organisée par le CILSS et le ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles avec l’appui des institutions techniques et financières (FAO, G5 sahel, UEMOA, USAID, CEDEAO, UE), cette 1ère édition de la conférence régionale sur la chenille légionnaire d’automne a proposé des solutions de lutte. En plus de la formation et de la sensibilisation des acteurs engagés dans la lutte, recommandées par les experts, il a été suggéré l’adoption de certaines méthodes de lutte qui ont déjà fait leurs preuves sur le continent et hors d’Afrique.

Les méthodes locales telles que l’utilisation de la cendre, du sable, des eaux savonneuses et des extraits de plantes locales sont pratiquées dans les pays afin de barrer la route à ce ravageur. Les méthodes de lutte chimiques et biologiques, l’agro-écologie, la gestion intégrée et l’utilisation des organismes génétiquement modifiés sont des expériences réussies de lutte contre ce ravageur en Afrique, en Asie et en Amérique qui inspirent les participants. Les pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel disposent maintenant selon les dirigeants de moyens nécessaires pour réussir la culture du maïs, les recherches scientifiques ont permis de trouver des méthodes de lutte prometteuses notamment biologiques par conservation.

A la fin de la cérémonie, le président du Faso son Excellence Roch Marc Christian KABORE a salué l’engagement et la détermination des participants à trouver des solutions afin de lutter efficacement contre ce fléau. Les deux chefs d’État ont pris l’engagement ferme pour le suivi et la mise en œuvre des résolutions et recommandations issues de la conférence.

Le Service d’information du gouvernement

Soyez le premier à commenter sur "Lutte contre la légionnaire d’autonome : Les experts proposent la vulgarisation des méthodes réussies"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × 1 =