Ligue des Consommateurs : pour la satisfaction des consommateurs, la fermeté de l’Etat est de mise

La ligue des Consommateurs, section Kadiogo (LC-SK), a réuni les journalistes ce mardi 7 août 2018 à Ouagadougou, pour évoquer les questions brûlantes de l’heure. Ces questions brûlantes selon eux, sont la défaillance et le mauvais fonctionnement de réseau internet des trois opérateurs installés au pays, la persistance des délestages et coupures de la SONABEL, les pratiques indélicates des agents de santé concernant la gratuité des soins de mère et de l’enfant de moins de 5 ans, etc.

La ligue des consommateurs, section Kadiogo (LC-SK), est sortie de son silence. Elle est en effet, montée au créneau ce mardi 7 août 2018, à travers une conférence de presse, pour revenir sur les préoccupations récurrentes des consommateurs dont ils sont les portes-voix.

La Société nationale burkinabè de l’électricité a également eu son lot de récriminations. En effet, pour M. Bambara, si en période de forte chaleur, les délestages sont tolérables, en revanche les séries de coupures en ces temps-ci ne peuvent pas l’être. Un audit interne, diligenté par les autorités en charge de l’énergie est la solution tout trouvée par Serge H. Bambara et ses camarades. Car, la ligue des consommateurs crie au sabotage. Elle demande également la suspension pour trois mois, les pénalités de retard de paiement des facteurs en compensation des dommages infligés aux consommateurs.

Selon Serge Horace Bambara, Président de la Ligue des Consommateurs, section Kadiogo, la connexion internet des trois opérateurs à savoir telmob, telecel et Orange, est de mauvaise qualité et s’apparente parfois à de l’arnaque. Pour cela, la ligue des consommateurs, section du Kadiogo, interpelle le ministère en charge des télécommunications et l’autorité de régulation des communications à demander des explications.

Pour ce qui est des pratiques indélicates de certains agents de santé concernant la gratuité de soins des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans, le Secrétaire général de la ligue des consommateurs du Kadiogo, Christophe Pagbelgem, indique que son effectivité dans les centres de santé, n’est pas efficiente du fait de la cupidité de certains agents de santé. D’après lui, des agents ont trouvé l’opportunité de détourner des médicaments du fait de la faiblesse des structures de contrôle et de suivi au niveau du ministère de la santé. La fermeté et toute la rigueur au niveau dudit ministère sont recommandées par la ligue, pour une bonne application de cette mesure salvatrice.

Les difficultés qui existent dans le système éducatif burkinabè ont été également abordées par les conférenciers du jour. A en croire M. Pagbelguem, l’incapacité de l’État à faire fonctionner les cantines scolaires, à doter à temps les écoles en fournitures scolaires et la propension à concéder le secteur de l’éducation au privé, sont préjudiciables à la jeunesse burkinabè et au devenir de notre pays.

Soyez le premier à commenter sur "Ligue des Consommateurs : pour la satisfaction des consommateurs, la fermeté de l’Etat est de mise"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq + 14 =