Le G5 Sahel possède désormais une force capable d’entrer en action

Le ministre nigérien de la défense, Kalla Moutari a effectué une visite de travail au Burkina Faso. L’objectif principal de cette visite est la mise en place de la Force du G5 Sahel. En effet, M. Moutari a affirmé dimanche 13 mai 2018 à Ouagadougou que la force antijihadiste du G5 Sahel est « prête » à entrer en action.

« Nous sommes prêts à lancer les opérations dans la mesure où toutes les forces composantes du G5 Sahel sont sur place », a déclaré M. Moutari au sortir d’une audience avec le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Il a également indiqué que ces opérations débuteraient « bientôt », sans apporter plus de précisions.

« La mise en place de la Force du G5 Sahel, la montée en puissance de cette force et un certain nombre de textes cadres ». Cela a été la tâche des ministres de la Défense des cinq pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), qui se sont réunis à Ouagadougou.

« Nous avons mis en place les documents juridiques qui encadrent l’action de cette force sur l’ensemble de nos territoires. Donc pour le début des opérations, ce n’est qu’une question de temps qui est réservée à la discrétion des responsables militaires », a laissé entendre Kalla Moutari.

Mise en place début 2017, la force conjointe du G5 Sahel doit combattre les groupes jihadistes qui sévissent dans la région sahélienne. Cette force, composée de soldats des cinq pays, a effectué une première opération « exploratoire » en novembre mais doit monter en puissance pour atteindre au moins 5 000 hommes d’ici mi-2018.

 

Soyez le premier à commenter sur "Le G5 Sahel possède désormais une force capable d’entrer en action"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

vingt − 16 =