L’audience du putsch manqué de 2015 au Burkina, renvoyée au 25 mai prochain

Après une brève reprise, ce mercredi 09 mai 2018 dans la matinée, l’audience relative au putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso, a été renvoyée au 25 mai prochain. Ce report à nouveau se dit permettre aux avocats commis d’office de s’enquérir du dossier.

Débuté le 27 février dernier, le procès du putsch manqué a connu plusieurs reports dont le dernier remonte au 6 avril 2018, date à laquelle devrait commencer l’interrogatoire des accusés. Cette audience du 6 avril a été renvoyée à cause du déport de 14 avocats dont deux commis d’office.

Le président du Tribunal militaire de Ouagadougou avait alors demandé le report du procès, afin de permettre au bâtonnier de trouver des avocats commis d’office pour les accusés. Les inculpés dans le dossier du putsch manqué sont au nombre de 84 dont 66 militaires et 18 civils. Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé sont considérés comme les présumés cerveaux de ce coup d’Etat manqué.

Reprise mercredi matin, cette audience a connu un nouveau report dont le 25 mai prochain est la date fixée pour permettre au nouveaux avocats des accusés de mieux s’imprégner du dossier afin de pouvoir défendre relativement leurs clients.

En rappel, les accusés sont poursuivis pour entre autres, attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires, dégradation de biens appartenant à autrui, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, violence et voies de fait sur autrui, ou de complicité de ces infractions.

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter sur "L’audience du putsch manqué de 2015 au Burkina, renvoyée au 25 mai prochain"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × 2 =