L’assemblée nationale a adopté la loi portant allègement des conditions d’exécution du programme des projets

Le projet de loi  portant allègement des conditions d’exécution du programme des projets partenariat public privé a été adopté malgré l’opposition des partis du CFOP. Près d’une cinquantaine de députés de l’opposition ont quitté la salle avant le vote de cette loi.

L’adoption de cette loi risque d’attiser la tension entre l’opposition et la majorité au pouvoir. Zéphirin Diabré le président du CFOP  avait prévenu que l’adoption de cette loi sera un acte de «  légalisation du pillage des ressources » du Burkina.

La majorité au pouvoir qui tient à cette loi a expliqué lors d’une conférence de presse le dimanche 02 juillet l’importance de son adoption.

« Le but est d’apporter une réponse urgente face à trois constats majeurs la lourdeur des procédures de passation des marchés au Burkina Faso, singulièrement celles des PPP, le faible taux de contractualisation des PPP dans notre pays ,l’urgence des besoins en matière d’investissements », avait expliqué la majorité.

 

 

1 Commentaire sur "L’assemblée nationale a adopté la loi portant allègement des conditions d’exécution du programme des projets"

  1. eh!cher burkinabé,ouvrons l,œil ns sommes à la porte de l,enfer.ils ont eu l temp delaboré 1programme pouquoi cet dsordr

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*