Insécurité au Burkina : Une stratégie a été présentée pour les examens spéciaux

 

Le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou a confirmé ce mercredi 03 juillet à sa sortie du conseil des ministres, que des cours supplémentaires seront administrés à quelques 2000 élèves affectés par la situation sécuritaire et en lice pour les examens spéciaux.

«La stratégie a été présentée et elle va permettre de prendre en compte des cours supplémentaires afin que pour les examens spéciaux du primaire, du secondaire et du baccalauréat, des élèves issus de ces établissements puissent avoir l’opportunité de passer leurs examens», a affirmé le porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou.

En effet, des écoles et des élèves sont affectés par l’insécurité au Burkina Faso depuis que le terrorisme a pris de l’ampleur. Des localités comme le Nord, le Centre-nord et le Centre-est du Burkina sont entre autres, les plus touchées.

Au regard de cette situation, « le ministre en charge de l’Education nationale Stanislas Ouaro a présenté au conseil, la stratégie pour la prise en compte des établissements qui ont eu un niveau de cours suffisamment avancé pour qu’on puisse permettre des sessions de rattrapages», a expliqué le porte-parole du gouvernement.

Soyez le premier à commenter sur "Insécurité au Burkina : Une stratégie a été présentée pour les examens spéciaux"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

16 − dix =