Insécurité à Ouagadougou : Un Vigile d’une vingtaine d’année tué à Ouagadougou

Un vigile de la société de gardiennage ASPG a été retrouvé mort dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 octobre 2016 alors qu’il était au travail. Ce vigile d’une vingtaine d’année prenait service là où il a été tué il y’a quelques semaines. Quelles sont les raisons de sa mort, qui lui a ôté   la vie ?

imag0427Les faits se sont déroulés à la station Shell sur l’avenue du Dr Dimdolomsom  juste en face de l’école nationale de la douane. Selon le sous gérant de la station Lougué Sidiki, le vigile serait là à 18 heures comme les autres jours dans sa chaise. Il dit l’avoir même s’adresser des salutations et lui demandé s’il allait bien comme d’habitude. « J’ai été réveillé par l’appel téléphonique d’un de mes employés pompistes qui m’a informé de la mort du vigile. Précipitamment, je me suis rendu à la station et j’ai retrouvé le corps déposé au niveau de la station lavage. Après mon constat je me suis rendu à la gendarmerie puis au commissariat central pour  leurs faire part et c’est ainsi qu’une équipe de la police est venue faire le constat et amener le corps à la morgue pour des besoins d’enquête ».

imag0422Pour Lougué Sidiki, au regard du sang coulé on peut dire que le vigile a été tué par un caillou qui était déposé dans la station quant il arrivait sur les lieux ce matin. « Je pense que les assassins ont utilisés un gros caillou qui était déposé pour taper sa tête et comme il n’arrivait plus à se défendre, il l’on pris pour amener au niveau du service lavage de la station. Sinon que visiblement on ne voit pas des signes de bagarre ».

Cet acte peut être qualifié d’un règlement de compte puisqu’il n’y a pas eu de pillage de la station ni de la boutique. Une enquête est en cours pour déterminer les  raisons de sa mort qui n’est pour le moment pas connu et les personnes qui ont commis cet acte. Cela nous laisse croire que la situation d’incivisme malgré les efforts de nos forces de défense et de sécurité est loin d’être terminé au Burkina Faso.

Soyez le premier à commenter sur "Insécurité à Ouagadougou : Un Vigile d’une vingtaine d’année tué à Ouagadougou"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois + neuf =